Pour Sarkozy, la crise agricole "ne se calmera pas"

  • A
  • A
Pour Sarkozy, la crise agricole "ne se calmera pas"
@ JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :

En déplacement dans l'Yonne mercredi, l'ancien chef de l'Etat a préconisé "une baisse absolument massive des charges" pour les agriculteurs.

Le choix de la date n'est pas un hasard. Mercredi, jour du Conseil des ministres de rentrée, Nicolas Sarkozy s'est rendu dans l'Yonne auprès d'agriculteurs, alors que le gouvernement se débat toujours avec la crise porcine. Et l'ancien chef de l'Etat a fait de sombres prédictions à ce sujet. "Vous verrez que cela ne se calmera pas", a-t-il assuré à la presse. "Il faut une baisse absolument massive des charges pour permettre à nos agriculteurs de vivre".

Une "crise structurelle". "Ce n'est pas une crise conjoncturelle. Est-ce que la réponse qui a été apportée cet été est suffisante ? Chacun voit que non", a poursuivi Nicolas Sarkozy. "Aucune réponse structurelle n'est apportée à la crise structurelle de l'agriculture française", a-t-il ajouté, appelant à "repenser et reposer tout le système".

"Il faut que les agriculteurs n'aient pas à vivre de subventions mais du prix, comme tout chef d'entreprise (...) comme tout producteur", a estimé le président du parti Les Républicains. Pour lui, "c'est au plus haut niveau de l'Etat qu'il faut se saisir de ce dossier".