Pour Sarkozy, "Hollande, c'est fini"

  • A
  • A
Pour Sarkozy, "Hollande, c'est fini"
@ JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :

"La seule alternative au Front national, c'est nous", a lancé le patron des Républicains, devant environ 1.200 personnes, réunies au siège du parti, à l'occasion des états généraux de sa fédération de Paris.

Nicolas Sarkozy a participé samedi aux états généraux de la fédération de Paris des Républicains. L'occasion pour lui de réaffirmer que son parti est "la seule alternative au Front national" car pour François Hollande, désormais "au niveau du gaz de schiste" dans les sondages, "c'est fini".     

"L'alternance ne repose que sur nos épaules". Devant environ 1.200 personnes, réunies au siège du parti, et en présence de Frédéric Péchenard et Philippe Goujon, respectivement secrétaire départemental et président de cette fédération, Nathalie Kosciusko-Morizet, numéro deux du parti et chef de l'opposition dans la capitale, Pierre-Yves Bournazel, tête de liste à Paris pour les régionales, Nicolas Sarkozy a estimé que "l'alternance ne repose que sur nos épaules".

"L'élection d'un représentant du FN, un drame". Nicolas Sarkozy a également à nouveau critiqué Marine Le Pen, en affirmant qu'"elle s'est aperçue il y a un mois que son père était infréquentable. Nous, ça fait 30 ans qu'on le sait". "Il faut éviter (lors des régionales de décembre) le drame de l'élection d'un représentant du FN avec lequel nous n'avons rien à voir", a-t-il insisté.