Pour Mélenchon, Hollande est "un pauvre type"

  • A
  • A
Pour Mélenchon, Hollande est "un pauvre type"
"Mais il est marrant, toujours la blagounette aux lèvres", raconte le leader de La France insoumise dans un entretien paru jeudi dans "Society". @ AFP
Partagez sur :

"Mais il est marrant, toujours la blagounette aux lèvres", raconte le leader de La France insoumise dans un entretien paru jeudi dans "Society". 

L'ancien président François Hollande est "un pauvre type" et "la plus éminente médiocrité du PS des années 2000", estime Jean-Luc Mélenchon, qui a côtoyé l'ex-chef de l'État au sein du Parti socialiste avant de le combattre depuis 2008.

"Mais il est marrant". "Il n'y a rien à en dire! Il n'a jamais rien fait. Il était à l'ENA, même pas bien classé. Il est sorti de là, est passé d'un poste à l'autre, fondu dans la grisaille", décrit Jean-Luc Mélenchon dans un entretien-fleuve au magazine Society paru jeudi. "Mais il est marrant, toujours la blagounette aux lèvres", observe le leader de La France insoumise, candidat aux législatives à Marseille.

"L'ami de tous les bureaucrates du PS". Les différents dirigeants socialistes avaient vécu son arrivée à la tête du PS en 1997 comme une non-événement car, pour Lionel Jospin, François Hollande "tiendrait la boutique sans histoire le temps qu'il gagne la présidentielle" de 2002, selon Jean-Luc Mélenchon. "Il était l'ami de tous les bureaucrates du PS" qui, "à la fin, ont pris le pouvoir au parti". "Ils se ressemblaient tous, la même allure, mi-chair, mi-poisson, tu ne savais jamais ce qu'ils voulaient à part rester en place."

L'ex-candidat à la présidentielle se montre également très sévère avec l'aile gauche actuelle du PS. "Ils crient à l'unité pour organiser la division", estime-t-il à l'adresse notamment de Benoît Hamon, avec lequel il n'a trouvé d'accord ni pour la présidentielle ni pour les législatives.