Pour Laurent Wauquiez, les billets d’euros ne représentent pas assez les racines judéo-chrétiennes de l'UE

  • A
  • A
Pour Laurent Wauquiez, les billets d’euros ne représentent pas assez les racines judéo-chrétiennes de l'UE
"Aucune devise, pas d'histoire", a déploré jeudi le patron des Républicains au sujet des illustrations figurant sur les billets d'euros. @ ROMAIN LAFABREGUE / AFP
Partagez sur :

Jeudi, dans un discours, Laurent Wauquiez a estimé que pour faire tenir l'Europe, il fallait davantage mettre en avant les "racines judéo-chrétiennes dont nous sommes les héritiers".

Jeudi, dans une intervention publique, le président des Républicains Laurent Wauquiez a regretté que les billets d'euros ne reflètent pas assez le passé judéo-chrétien de l'Europe. Selon lui, il faut "assumer nos racines", a rapporté jeudi le Huffington Post.

"Aucune devise, pas d'histoire". Laurent Wauquiez s'est exprimé jeudi à l'Economic Ideas Forum de Paris jeudi, une réunion de réflexion organisée par un think tank libéral-conservateur fondé par le Parti populaire européen. L'occasion pour lui d'évoquer sa vision de l'Europe, notamment par le biais de ses symboles. Le patron LR s'est alors ému des illustrations des billets d'euros. "Prenez votre billet d'euro et regardez-le", a commencé le chef de file des Républicains. Et de commenter : "pas de figure historique, pas de Goethe, pas de Shakespeare, pas de Molière, pas de Racine, pas de Notre-Dame-de-Paris, pas la cathédrale de Milan, pas le Dôme de Berlin. Des constructions théoriques et virtuelles parce qu'on n'a voulu fâcher personne. Aucune devise, pas d'histoire", a observé le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

"Il faut des fondations". Le président de LR a alors présenté ce qu'il aurait préféré voir figurer sur les billets : "vous voulez faire tenir l'Europe ? Il faut des fondations, que nous assumions nos racines. Il faut que nous comprenions que l'humanisme européen, ce n'est pas ça", a expliqué Laurent Wauquiez, en montrant le symbole de l'Euro. Et d'ajouter : "c'est un humanisme qui va plonger au cœur des racines judéo-chrétiennes, dont nous sommes les héritiers".

Ecoutez la chronique de Mathieu Noël de ce matin, "Laurent Wauquiez, le capitaine de la loose qui se saborde lui-même" :