Pour François Hollande, le Brexit est une arme contre Marine Le Pen

  • A
  • A
Pour François Hollande, le Brexit est une arme contre Marine Le Pen
Pour François Hollande, le référendum britannique va recentrer le débat politique autour de la question européenne.@ CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Partagez sur :

Le président de la République estime que la sortie du Royaume-Uni de l'UE annonce, pour 2017, une bataille présidentielle entre europhiles et eurosceptiques.

Le président de la République compte se servir du Brexit comme d’une arme politique majeure face à Marine Le Pen, qui réclame désormais un référendum en France sur la sortie de l’Union européenne. En effet, le chef de l’Etat est persuadé que l’exemple britannique peut être mortel pour la présidente du Front national.

Europhiles contre europhobes. "Ceux, notamment les populistes et les extrémistes, qui appellent leur pays à sortir de l’Union européenne doivent savoir maintenant quelles en sont les conséquences", a déclaré le chef de l’Etat, notamment face à la tempête financière qui s'abat sur Londres. Pour François Hollande les échéances électorales de 2017 en France pourraient bien se transformer en duel entre europhiles et europhobes. Selon un sondage TNS Sofres OnePoint publié mardi pour Le Figaro, RTL et LCI, seuls 33% des Français souhaitent une sortie de l'UE.

Frexit. "Nous voyons bien que l’élection présidentielle va aussi se jouer sur la question européenne, et pas seulement sur son orientation, mais sur la présence, la participation de la France à l’Union Européenne", souligne François Hollande. Et le locataire de l’Elysée d’enfoncer le clou : "Quand j’ai reçu Marine Le Pen, elle a exigé ce référendum. Ce coup-là, elle s’est pris les pieds dans le red carpet..."