Pour Bayrou, Juppé n'a aucune chance à la primaire

  • A
  • A
Partagez sur :

Le leader centriste, proche du maire de Bordeaux, estime que Nicolas Sarkozy sera trop difficile à battre.

"C’est très simple : j’apporte mon soutien à Alain Juppé". François Bayrou le martèle depuis des mois et des mois : il roule pour son ami le maire de Bordeaux en vue de la primaire à droite. Et se dit même prêt à l'aider ensuite à conquérir l'Elysée en cas de victoire. Sauf que, selon les informations d'Europe 1, François Bayrou ne croit pas du tout en les chances d'Alain Juppé…

Bayrou prédit une tricherie. Pour le maire de Pau, Nicolas Sarkozy tient la machine du parti Les Républicains et, par voie de conséquence, Alain Juppé n’a aucune chance. François Bayrou va même plus loin et prédit qu'il y aura, de toute façon, tricherie pour faire gagner Sarkozy… Ce qui ne veut pas dire pour autant que le patron du MoDem a le moral en berne, bien au contraire.

Matignon ou l'Elysée. Deux scenarios s'offrent à lui. Si, par chance, Alain Juppé l’emporte, alors François Bayrou sera intégré à la majorité. Et si son ami est battu à la primaire, alors il sera obligé de se présenter à la présidentielle pour s’opposer à Nicolas Sarkozy. Et dans ce cas de figure, il croit en ses chances. Pour lui, si l'offre politique est la même qu'en 2012 – Hollande, Sarkozy, Le Pen -, alors la droite, le centre et même une partie de la gauche voteront pour lui.

Augmenter les profs de 10%, "ce n'est pas responsable".S'il est à la fête dans les sondages, Alain Juppé doit donc se méfier de ses meilleurs amis. Et devrait relire Voltaire : "Mon Dieu, gardez-moi de mes amis…. mes ennemis, je m'en charge !". D'autant plus qu'en privé, François Bayrou ne ménage pas ses critiques. Quand on lui parle d’Alain Juppé, il affirme d’abord qu’il a "beaucoup d’estime pour lui", ce qui n'est jamais très bon. Puis il parle de leurs différences, critiquant par exemple le projet d’Alain Juppé pour l’école. Pour François Bayrou, proposer d’augmenter les profs de 10% alors que les finances publics sont dans un état catastrophique, "cela correspond à quatre milliards d'euros, ce n'est pas responsable ". Dit autrement, il ne trouve pas le candidat Juppé très habile.