Portrait d’Emmanuel Macron : "La réunion de l’ancien et du nouveau monde"

  • A
  • A
Portrait d’Emmanuel Macron : "La réunion de l’ancien et du nouveau monde"
Emmanuel Macron a dévoilé jeudi midi son portrait officiel.@ Twitter @EmmanuelMacron
Partagez sur :

La sémiologue Elodie Mielczareck analyse le portrait officiel du président de la République, dévoilé jeudi. 

ON DÉCRYPTE

Debout, les deux mains sur son bureau, vêtu d’un costume sombre et d’une cravate avec les drapeaux français et européen au fond : le portrait officiel d’Emmanuel Macron a été dévoilé jeudi sur les réseaux sociaux. Europe 1 analyse cette photographie avec l’aide de la sémiologue (spécialiste de la science des signes) Elodie Mielczareck.

  • Que dégage le portrait ?  

"A première vue, on remarque un réel changement avec François Hollande, où la photographie avait un côté plus réaliste, prise sur le vif. Là, on est davantage sur de l’esthétique, comme les affiches publicitaires. Ce qui marque, c’est la beauté, l’harmonie qui se dégage, notamment dans la position des objets, l’harmonie chromatique. La photo a énormément de références : des codes picturaux, ceux de la vanité, la vanité modernisée ; et une mise en abyme, qu’on trouvait chez les surréalistes. Au final, le portrait fonctionne très bien parce qu’il séduit l’œil et happe le regard."

  • Comment analyser la posture d’Emmanuel Macron ?

"Le corps est valorisé et proche de nous. Il y a dans la posture d’Emmanuel Macron quelque chose de l’ordre de la dichotomie, qui renvoie à la posture présidentielle, à la force, la stabilité, mais aussi ouvert aux autres. La photo est très symétrique. Il est dans la lignée de ce qu’il a proposé en termes d’affiches de campagne", estime la sémiologue.

La posture d’Emmanuel Macron, les bras ouverts et posés sur le bureau, a également une réelle signification. "La posture de pouvoir est habituellement quand le bureau est devant soi. Là, Emmanuel Macron a les mains placées derrière le corps, et le sourire et le regard interpellent. Il arrive à réunir l’incarnation du pouvoir et quelque chose de l’ordre de l’accueil".

  • Que signifient la présence de ces objets ?   

Le portrait officiel laisse également apparaître une foule d’objets et de détails. On voit ainsi un livre ouvert, un exemplaire de La Pléiade, une horloge mais aussi deux iPhone. "La photo est très dichotomique aussi pour les objets posés. On retrouve la vieille horloge, des livres et deux iPhone : c’est la réunion de l’ancien monde et du nouveau monde. C’est une mise en abyme, qui signifie l’ouverture sur le monde", analyse Elodie Mielczareck.

  • En quoi est-ce différent des précédents portraits officiels ?

Emmanuel Macron a choisi de poser dans son bureau, tout en prenant soin de laisser apparaître les fenêtres ouvertes. "Avec François Hollande, il y avait une posture plus réaliste. Les précédents présidents avaient également fait un choix : soit ils apparaissent à l’intérieur (comme Nicolas Sarkozy et François Mitterrand), soit à l’extérieur (comme Jacques Chirac et François Hollande). Là, avec les fenêtres ouvertes, il est à la fois à l’intérieur et à l’extérieur. Cette photo ne casse pas pour autant les codes. Elle reste traditionnelle, mais elle réunit des opposés."

  • Quel message veut envoyer le président à travers cette photo ?

"La position centrale d’Emmanuel Macron renvoie à un fonds idéologique centriste. Il y a bien une symétrie : si on prend le corps, la gauche et la droite sont semblables. La photo fait également la part belle au drapeau européen. La place du drapeau français, à gauche, dans le sens de la lecture, n’est pas non plus un hasard : la France est ainsi le point de départ d’une construction européenne."