Popularité : Hollande à 19%, Valls, à 24%,

  • A
  • A
Popularité :  Hollande à 19%, Valls, à 24%,
Partagez sur :

Effectué une semaine après l'attentat du 14 juillet sur la Promenade des Anglais, le baromètre "témoigne d'une popularité toujours aussi faible de l'exécutif", qui enregistre néanmoins un "regain de bonnes opinions" auprès des sympathisants de gauche

La popularité de François Hollande demeure à un faible niveau en juillet, avec 19% d'opinions positives (avec tout de même +1 sur un mois), celle de Manuel Valls stagnant à 24% (-1 point), selon un sondage BVA pour Orange et iTÉLÉ post-attentat de Nice publié samedi. Effectué une semaine après l'attentat du 14 juillet sur la Promenade des Anglais, le baromètre "témoigne d'une popularité toujours aussi faible de l'exécutif", qui enregistre néanmoins un "regain de bonnes opinions" auprès des sympathisants de gauche, notamment PS, souligne BVA.

La politique de François Hollande n'est pas "juste". Le président de la République, avec 59% de bonnes opinions (+3), et le Premier ministre, avec 64% (+5) auprès des sympathisants PS, "sont ainsi perçus de manière positive" par une majorité accrue de personnes s'affirmant proches du PS, "peut-être un réflexe de +serrer les rangs+ derrière le gouvernement face aux attaques de l'opposition", selon l'institut. Toutes tendances confondues, à la question de savoir si la politique menée par M. Hollande et le gouvernement est "juste", 78% (stable) des personnes interrogées répondent "non", et 84% (-3 points) répondent aussi négativement à la question de savoir si elle est "efficace".

Sarkozy remonte... mais reste loin de Juppé. Nicolas Sarkozy semble quant à lui profiter de son attitude très critique à l'égard du gouvernement, sa cote de popularité progressant de 4 points par rapport au mois précédant, même si elle reste modérée (24%). Alain Juppé est toujours en tête, tous bords politiques confondus, mais baisse de deux points avec 42%, après avoir déjà connu une baisse de deux points le mois dernier. Emmanuel Macron, avec 41% (+1) ravit la deuxième position à Nicolas Hulot qui, à 37%, perd 5 points.