Plusieurs candidats auditionnés mardi par le Medef et d'autres organisations patronales

  • A
  • A
Plusieurs candidats auditionnés mardi par le Medef et d'autres organisations patronales
Les candidats s'exprimeront devant des entrepreneurs.@ AFP
Partagez sur :

Marine Le Pen, François Fillon et Jacques Cheminade ont confirmé leur venue. Emmanuel Macron est également attendu.

Plusieurs candidats à la présidentielle défileront mardi devant des entrepreneurs réunis par une douzaine d'organisations et mouvements patronaux, dont le Medef, pour leur exposer leurs programmes économiques.

Le Pen, Fillon, Macron et Cheminade attendus. Marine Le Pen (FN), François Fillon (LR) et le candidat du parti Solidarité et Progrès, Jacques Cheminade, s'exprimeront lors de cette matinale organisée par le Medef, mais aussi l'Afep, le Groupement des entreprises de services (GPS), Ethic, CCI France ou encore le Cercle de l'Industrie. La venue d'Emmanuel Macron (En Marche!) est aussi annoncée mais reste à confirmer.

Hamon et Mélenchon ont décliné. Le candidat du PS Benoît Hamon et celui de la France insoumise Jean-Luc Mélenchon ont pour leur part décliné l'invitation et proposé que des représentants y aillent à leur place, ce qui a été refusé par les organisateurs des rencontres. "Nous déplorons qu'ils ne viennent pas en personne pour présenter leurs projets pour les entreprises", a déclaré le Medef, disant "garder espoir qu'ils changent d'avis". D'autres candidats sont attendus lors d'une autre matinée qui sera organisée le 5 avril, mais la liste n'est pas encore définitive.

Des inquiétudes sur certaines mesures. Plusieurs de ces candidats se sont déjà exprimés devant des entrepreneurs, réunis par la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME), mais aussi l'U2P (artisans, commerçants et professions libérales) ou encore le mouvement Ethic. Le numéro un du Medef, Pierre Gattaz, a à plusieurs reprises estimé que le programme de François Fillon était "le plus pragmatique" et le plus proche des préoccupations des entrepreneurs. Il a en revanche critiqué plusieurs mesures proposées par Emmanuel Macron, et exprimé sa vive inquiétude face aux programmes de Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon.