Placé polémique, le PS réplique

  • A
  • A
Placé polémique, le PS réplique
@ MAXPPP
Partagez sur :

Isolé, ingrat, jaloux des ministres, les ténors du PS ont sévèrement taclé le Richelieu des Verts.

Sa déclaration a bien eu l'effet escompté. Une petite bombe et des réactions à la chaîne, après ses interrogations sur la présence des écolos au gouvernement. Le "Richelieu des Verts", Jean-Vincent Placé a été sévèrement "taclé", par les ténors du PS, vendredi matin. Florilège.

# Valls et Désir le font passer pour isolé

"Je crois qu'il n'y a que lui qui s'interroge", a commenté, sur France Info, le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, qui constate "avec beaucoup de plaisir tous les mercredis la présence, l'implication de Cécile Duflot et de Pascal Canfin parmi nous, dans le cadre du Conseil des ministres". Même tonalité chez Harlem Désir. Le premier secrétaire du PS a parlé d'une "remarque personnelle, qui ne reflète pas l'état d'esprit du partenariat que nous avons avec EELV".









# Assouline raille les ambitions contrariées de Placé

David Assouline a supposé vendredi que Jean-Vincent Placé, (seulement) président du groupe EELV au Sénat, s'interrogeait sur la présence de son parti au gouvernement parce qu'il n'est pas ministre. "Peut-être que Jean-Vincent Placé se poserait d'autant moins la question s'il était ministre lui-même", a ironisé le porte-parole du PS. Lors de la formation du gouvernement Ayrault, certains avaient supposé que le numéro deux du parti et proche de Cécile Duflot aurait beaucoup aimé figurer parmi les heureux élus du gouvernement.







# Collomb le trouve bien ingrat

Sur Europe 1, Gérard Collomb, n'a pas manqué de donner une petite leçon à Jean-Vincent Placé. "Il faut qu'il se rappelle qu'il a quand même été élu parce qu'il y avait un accord avec le Parti socialiste. On ne peut pas passer un accord avant les élections et dès que les élections sont passées, être sur une autre position", a taclé le sénateur-maire de Lyon.

# Pellerin renvoie Placé à son parti

 "J'ai vu tout à l'heure que Monsieur de Rugy ne réagissait pas exactement de la même façon. Donc je pense que c'est une question qui concerne cette formation politique et qu'ils doivent se la poser entre eux", a déclaré vendredi Fleur Pellerin, ministre déléguée de l'Innovation et de l'économie numérique.

# Hollande l'avait vu venir ...

François Hollande juge "possible" un départ des écologistes du gouvernement mais "ne le souhaite pas", confie-t-il dans un entretien à Marianne réalisé avant que Jean-Vincent Placé fasse sa sortie. "C'est possible. je ne le souhaite pas (...) Enfin nous verrons bien... Dans tous les cas, pas de panique !", répond le chef de l'Etat comme on lui demande "si les écolos vont quitter" le gouvernement.