Pierre Laurent : les participants à la Fête de l'Huma sont "les meilleurs opposants à Macron"

  • A
  • A
Pierre Laurent : les participants à la Fête de l'Huma sont "les meilleurs opposants à Macron"
Pierre Laurent dimanche, en clôture de la Fête de l'humanité. @ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

"Oui, c'est bien vous, le meilleur opposant, le peuple de la Fête de l'Humanité", a lancé Pierre Laurent lors de son intervention de clôture. 

Le secrétaire national du Parti communiste, Pierre Laurent, a estimé dimanche que "les meilleurs opposants" à Emmanuel Macron "sont à la Fête de l'Humanité", assurant que le PCF "joue toujours collectif". "Oui, c'est bien vous, le meilleur opposant, le peuple de la Fête de l'Humanité", a lancé Pierre Laurent, lors de son intervention de clôture sur la Grande scène de la Courneuve après trois jours de Fête musicale et politique, et sous la pluie.

"Le plus grand rassemblement anti-Macron". Le leader communiste a annoncé en début de discours que "plus de 550.000 participants" avaient été recensés depuis vendredi, y voyant "le plus grand rassemblement anti-Macron depuis le 12 septembre" et les manifestation contre la réforme du droit du travail. "D'autres initiatives politiques viendront et, je veux le redire avec clarté : nous n'en opposons aucune l'une à l'autre", a repris le responsable communiste, rappelant que le PCF serait "représenté" le 23 septembre à la manifestation organisée à l'appel de La France insoumise.

"Vous pouvez comptez sur les communistes"Samedi, son discours plutôt offensif contre Jean-Luc Mélenchon lors de la réception des personnalités invitées à La Fête de l'Huma avait exaspéré les représentants de LFI présents. "Vous pouvez compter sur les communistes pour toujours jouer collectif", a assuré dimanche Pierre Laurent, rappelant avoir "l'ambition de mettre en échec une des plus grandes offensives patronales contre le monde du travail". "Dans ces circonstances, le chacun pour soi n'a aucun sens, chacun est légitime pour prendre des initiatives, l'essentiel est que les efforts convergent", a-t-il observé, soucieux que les mobilisations "s'additionnent" pour "faire monter en puissance le mouvement".