Photos volées de Hollande-Gayet : des sanctions à l’Elysée

  • A
  • A
Photos volées de Hollande-Gayet : des sanctions à l’Elysée
@ MAXPPP
Partagez sur :

L’Elysée cherchait qui avait bien pu prendre des photos de l’intérieur. Et la taupe a peut-être bien été débusquée.

L'INFO. Mais qui a pris cette photo, publiée vendredi dernier par Voici, montrant François Hollande et Julie Gayet conversant ensemble dans les jardins de l'Elysée ? Une enquête a été lancée pour identifier l'auteur car à l'Elysée, on est persuadé que ce cliché a été pris de l'intérieur du palais. Et l'enquête a visiblement bien avancé. Cinq membres du personnel de l'Élysée affectés au "service privé" du président de la République sont en effet "en cours de réaffectation au sein du service de l'intendance", a-t-on appris vendredi auprès de la présidence. ".

>> LIRE AUSSI : Photos volées avec Gayet - Hollande n’attaquera pas Voici

Quatre des cinq collaborateurs mutés avaient été embauchés par  Sarkozy. Selon Libération, l'enquête, menée par la gendarmerie, en charge de la sécurité du Palais, n'a pas permis de confondre l'auteur de la photo. Pour autant, il a fallu à peine 24 heures à l'entourage du chef de l'Etat pour comprendre que la photo avait bien été prise avec un téléphone portable depuis les appartements privés du président et que le ou la photographe amateur faisait partie du personnel affecté au "service privé" de François Hollande.

>> A LIRE AUSSI - Hollande-Gayet : un scoop et cinq questions

Toujours selon Libération, quatre des cinq collaborateurs mutés avaient été embauchés par Nicolas Sarkozy. L'entourage du président Hollande voit dans cette affaire de photos volées la confirmation qu'une ou plusieurs taupes informaient depuis deux ans Nicolas Sarkozy et son entourage, de certains faits et gestes de François Hollande, ajoute-t-il.