Perquisitions chez Patrice de Maistre

  • A
  • A
Perquisitions chez Patrice de Maistre
@ REUTERS
Partagez sur :

La brigade financière a visité vendredi le domicile du chargé de gestion de Liliane Bettencourt.

Deux perquisitions ont eu lieu vendredi, chez Patrice de Maistre et au siège de la société Clymène, révèleLe Monde. Les policiers de la brigade financière se sont d'abord rendus dans la matinée au domicile du gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt. Puis, dans l'après-midi, ils ont continué leur travail dans les locaux de sa société.

Ces perquisitions, les premières réalisées dans ce dossier tentaculaire, pourraient être liées à la troisième enquête préliminaire ouverte vendredi par le parquet de Nanterre, pour blanchiment de fraude fiscale notamment.

Les accusations de Claire Thibout

La veille, Patrice de Maistre avait été confronté à l'ex-comptable de l'héritière de L'Oréal, Claire Thibout, au siège de la Brigade financière à Paris.

Cette dernière assure notamment que Patrice de Maistre lui a demandé d'effectuer un retrait d'argent en vue du versement de 150.000 euros au trésorier de l'UMP Eric Woerth pour le financement de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

Des espèces pour les politiques ?

Dans sa déposition de jeudi, Claire Thibout confirme également qu'elle avait régulièrement pour mission de retirer de fortes sommes en espèces, destinées à des hommes politiques. Elle explique toutefois n'avoir jamais vu directement ces remises de fonds.

Patrice de Maistre, lui, dément de telles remises d'argent. Sa société Clymène employait Florence Woerth, la femme du ministre du Travail.

>> Vous avez raté un épisode de l’affaire ? Séance de rattrapage avec europe1.fr