Perquisitions : Cazeneuve écrit aux préfets pour appeler au "respect du droit"

  • A
  • A
Perquisitions : Cazeneuve écrit aux préfets pour appeler au "respect du droit"
Bernard Cazeneuve s'apprête à adresser une circulaire à l'ensemble des préfets, a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll.@ EMMANUEL DUNAND / AFP
1381 partages

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'apprête à adresser une circulaire à l'ensemble des préfets pour leur rappeler que les perquisitions administratives doivent être effectuées "dans le respect du droit".

"Dans le respect du droit". Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve s'apprête à adresser une circulaire à l'ensemble des préfets pour leur rappeler que les perquisitions administratives doivent être effectuées "dans le respect du droit", a annoncé mercredi le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll. 

"Le ministre de l'Intérieur va envoyer une circulaire à tous les préfets pour que ces perquisitions se fassent, même si on est dans un état d'urgence, dans le respect du droit", a déclaré M. Le Foll lors de son compte-rendu du Conseil des ministres. "Toutes les conditions de ces perquisitions" seront rappelées dans ce courrier adressé "à l'ensemble des préfets", a-t-il insisté.

"Plus de 1.300 perquisitions ont été faites". Au cours du Conseil des ministres, Bernard Cazeneuve "a rappelé que plus de 1.300 perquisitions ont été faites", selon le porte-parole. Dans le cadre de l'état d'urgence, des perquisitions "administratives" peuvent être conduites à toute heure du jour et de la nuit, sans l'autorisation d'un juge.  Le ministre de l'Intérieur a indiqué mardi que depuis l'entrée en vigueur de l'état d'urgence, dans la nuit du 13 au 14 novembre, 1.233 perquisitions avaient été effectuées dans ce cadre, conduisant à 165 interpellations, dont 142 gardes à vue. Elles ont permis selon lui la saisie de 230 armes.