Penelope Fillon : la journaliste britannique "pas choquée" par Envoyé Spécial

  • A
  • A
Penelope Fillon : la journaliste britannique "pas choquée" par Envoyé Spécial
"Non M. #Fillon ! Les propos d'Envoyé Special n'ont pas été sortis de leur contexte. Le reportage ne m'a pas choqué. SVP. Cessez de m'attribuer ces propos faux.", a twitté lundi soir Kim Wilsher.@ Martin BUREAU / AFP
Partagez sur :

"Cessez de m'attribuer ces propos faux", a tweeté lundi, à l'adresse de François Fillon, Kim Wilsher qui avait réalisé une interview de Penelope Fillon en 2007.

La journaliste britannique qui a réalisé l'interview de Penelope Fillon en 2007 a précisé à l'AFP lui avoir écrit dans un mail il y a quelques jours qu'elle était "désolée" des problèmes causés par cette interview mais pas qu'elle était "choquée", comme l'a affirmé lundi François Fillon.

Des propos "pas sortis de leur contexte". "Non M. #Fillon ! Les propos d'Envoyé Special n'ont pas été sortis de leur contexte. Le reportage ne m'a pas choqué. SVP. Cessez de m'attribuer ces propos faux.", a-t-elle tweeté lundi soir.





Elle avait déjà démenti dimanche sur Twitter avoir critiqué Envoyé Spécial, contrairement à ce qu'a affirmé Éric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes, sur BFMTV.



"Faire croire que nous avons mal fait notre travail". La rédaction d' Envoyé Spécial s'est insurgée contre les propos de François Fillon. "On est surpris que François Fillon attribue des propos à la journaliste anglaise pour faire croire que nous avons mal fait notre travail", a déclaré à l'AFP le journaliste Tristan Waleckx, qui a coréalisé l'enquête.




"Kim Willsher maintient son soutien au reportage d'@EnvoyeSpecial", a indiqué sur Twitter la présentatrice de l'émission, Élise Lucet "Elle n'a pas téléphoné à Pénélope Fillon. Elle vient de nous le confirmer".



Le directeur de l'information de France Télévisions Michel Field a aussi affiché sur Twitter leur soutien à l'équipe de l'émission de reportages.



La journaliste n'a pas le numéro de téléphone des Fillon. François Fillon a affirmé lundi que "la journaliste qui a accompli cette interview s'est manifestée personnellement auprès de mon épouse pour lui dire à quel point elle était choquée par l'utilisation qui avait été faite des morceaux de cette interview". Kim Willsher a aussi souligné n'avoir jamais téléphoné à François Fillon ou son épouse et ne pas avoir d'ailleurs leur numéro de téléphone.

Dans un article publié dans le Guardian, Kim Willsher a longuement raconté comment en 2007 elle avait interviewé Penelope Fillon pour le Sunday Telegraph, dont elle était alors correspondante. Dans ses notes en sténo, elle a retrouvé le verbatim de la déclaration de Penelope Fillon qui disait "je n'ai jamais été réellement son assistante ni quoi que ce soit de ce genre".