Penelope Fillon a bien signé un contrat d'assistante parlementaire

  • A
  • A
Penelope Fillon a bien signé un contrat d'assistante parlementaire
Penelope Fillon aux côtés de son époux, François Fillon, lors du discours du candidat LR à la Villette, dimanche 29 janvier.@ AFP
Partagez sur :

"L'Obs" révèle que selon les contrats de travail signés par Penelope Fillon, l'épouse du candidat LR à la présidentielle devait être en fonction à la permanence RPR de la Sarthe…

Ce sont ces documents en particulier que les enquêteurs étaient venus chercher, mardi, à l'Assemblée nationale : les contrats de travail de Penelope Fillon, soupçonnée d'emplois fictifs après les révélations du Canard Enchaîné, L'Obs a pu se les procurer et en révèle le contenu mercredi. Ces documents, dont l'épouse de François Fillon dit ne pas se souvenir avoir signés, montrent que cette dernière était censée travailler à la permanence RPR (ancien nom du parti Les Républicains avant l'UMP) de la Sarthe. Problème, relève L'Obs : personne n'a vu Penelope Fillon y travailler.

Inconnue à cette adresse. L'un des contrats, signé en 1998 et valable jusqu'en 2002, établit que l'épouse de celui qui est alors député et président du conseil départemental de la Sarthe est censée travailler comme assistante parlementaire à la permanence du RPR, situé au Mans. Mais au bas du contrat, est fait mention de la ville de Sablé-sur-Sarthe, sans qu'aucune adresse exacte ne soit inscrite. L'avocat de François Fillon, Antonin Lévy, avait affirmé que la permanence de député de l'élu LR était "à leur domicile", dans la Sarthe. "Quid alors de la permanence du RPR du Mans ?", s'interroge L'Obs.



D'après l'hebdomadaire, plusieurs militants affirment n'avoir aucun souvenir de la présence de Penelope Fillon à la permanence du parti. "À l'époque, si Fillon recevait, c'était à la mairie de Sablé-sur-Sarthe", explique un militant à L'Obs.

Un CDI à 39 heures par semaine. Après la publication de l'article de L'Obs, Me Antonin Lévy, a réagi, affirmant que l'adresse de la permanence a été "ajoutée d'une écriture qui n'est pas celle du député". D'après L'Obs, Penelope Fillon aurait indiqué aux enquêteurs avoir travaillé à Sablé-sur-Sarthe, et non au Mans. Une fonction pour laquelle elle a été rémunérée 4.000 euros par mois, ainsi que le stipule le contrat. Embauchée en contrat à durée indéterminée (CDI), Penelope Fillon doit travailler 169 heures par mois. Pourtant, l'épouse de François Fillon a toujours affirmé "ne pas travailler," ni "se mêler de politique". Reste à savoir comment elle pourra justifier maintenant auprès ds enquêteurs ce travail censé lui prendre 39 heures par semaine, conclut L'Obs