Patrimoine : le vide-grenier des politiques

  • A
  • A
Patrimoine : le vide-grenier des politiques
@ MAXPPP
Partagez sur :

Au nom de la transparence, Eva Joly mentionne ... son kayak et Montebourg ... son fauteuil design.

Par souci d'exemplarité et de transparence, certains élus ont confié par le menu détail leurs déclarations de patrimoine. Des détails qui prêtent à sourire et qui, d'une certaine façon, nous en disent plus sur les goûts et les passions de chacun. Florilège.

Montebourg et son fauteuil art déco

Ce n'est pas la valeur de sa maison à Montret en Saône-et-Loire qui a retenu l'attention. Mais le fait que le ministre du Redressement productif a une passion pour les meubles design. Arnaud Montebourg confie ainsi au Monde qu'il a acquis un fauteuil Charles Eames (comme un certain François Mitterrand) pour 28.000 francs (soit plus de 4.000 euros). A noter que Bruno Le Maire collectionne lui aussi "des œuvres d'art". Dans sa déclaration de patrimoine, le député UMP de l'Eure mentionne "du mobilier et des œuvres d’art pour un montant total estimé à 35.000 euros".

Eva Joly et ses kayaks

Eva Joly, qui plaide pour une transparence totale de la classe politique,  a confié lundi sur BFM-TV avoir déclaré "jusqu'à ses kayaks". Un sport qu'aime pratiquer l'ancienne candidate écologiste à la présidentielle. Et qui a son coût, à écouter l'intéressée. "Ils valent chers parce qu'ils sont en carbone", a pris soin d'ajouter Eva Joly.

Fillon et ses deux voitures de plus de 10 ans

Invité lundi soir du 20 Heures de France 2, François Fillon a révélé dans les grandes lignes son patrimoine. "Je suis propriétaire d'une maison dans la Sarthe que j'ai achetée il y a vingt ans. Je l'ai achetée 440.000 euros en empruntant, aujourd'hui, elle vaut à peu près 650.000 euros. J'ai moins de 100.000 euros d'épargne, j'ai deux voitures qui ont plus de dix ans. Je ne paie pas l'impôt sur la fortune", a détaillé l'ancien Premier ministre.

Duflot et ses voitures populaires

L'écolo Cécile Duflot possède deux voitures : une Twingo achetée 1.500 euros en 1999 et une Renault 4L d'une valeur à l'achat de 10.000 francs (1.525 euros) au 1er janvier 2000. De quoi lui valoir quelques railleries sur Twitter. Ce qui a passablement agacée la ministre du Logement.