Patrick Weil : la déchéance de nationalité crée "une division terrible entre Français"

  • A
  • A
Partagez sur :

RÉACTION - Invité sur Europe 1 lundi, l'historien a fustigé le maintien de la déchéance de nationalité pour les terroristes binationaux nés Français dans le projet de réforme constitutionnelle de François Hollande.

INTERVIEW

Pour lui, c'est "intolérable". L'historien Patrick Weil a sévèrement critiqué l'extension de la déchéance de nationalité lundi, au micro d'Europe 1. "Cela crée une division terrible entre Français", estime l'auteur du Sens de la République (éd. Grasset). Pour lui, maintenir cette mesure dans le projet de loi de modification de la Constitution ne relève que du calcul politique. "François Hollande a voulu coincer la droite. Aujourd'hui, on ne cherche pas à coincer mais l'intérêt général."

"Cela divise la cohésion nationale". Le président "devrait chercher la cohésion nationale et l'isolement des terroristes", a souligné Patrick Weil. "Or, mettre dans la Constitution deux catégories de Français en visant les binationaux, cela divise la cohésion nationale et ne fait peur à aucun terroriste." 

Difficile d'obtenir une majorité. De plus, l'historien ne croit pas qu'il soit possible, pour l'exécutif, de faire adopter son texte par le Parlement. La déchéance de nationalité "paraît intolérable bien au-delà de l'opinion de la gauche", a t-il averti. "Je pense qu'il sera très difficile d'obtenir ne serait-ce qu'une simple majorité dans chaque chambre." Or, c'est de la majorité des 3/5e dont a besoin le gouvernement pour faire adopter un texte constitutionnel.