Affaire Fillon : imbroglio autour de la démission de Patrick Stefanini

  • A
  • A
Affaire Fillon : imbroglio autour de la démission de Patrick Stefanini
Le directeur de campagne de François Fillon, Patrick Stefanini, lui a présenté vendredi sa démission.@ CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Partagez sur :

Le directeur de campagne de François Fillon a présenté vendredi matin sa démission. Elle sera effective dimanche soir, après le rassemblement pro-Fillon au Trocadéro, à Paris. 

C'est sans aucun doute l'annonce de démission la plus rocambolesque du camp Fillon. Patrick Stefanini, le directeur de campagne du candidat de la droite, a bel et bien présenté sa démission au candidat de la droite. Une défection dévoilée dans une lettre publiée vendredi soir par le JDD... provoquant une certaine cacophonie. Car sitôt cette annonce dévoilée, François Fillon lui-même monte au créneau pour démentir cette désertion. Dans la foulée, le principal intéressé lui emboîte le pas et persiste : oui, sa démission est bien "irrévocable", même si elle n'interviendra que deux jours plus tard. Retour sur un improbable imbroglio.

Acte 1 : "Je ne suis plus le mieux placé pour diriger ta campagne." En tout début de soirée, le JDD publie la lettre de Patrick Stefanini. Sur deux pages, le directeur de campagne détaille les raisons de son retrait. Il invoque deux raisons. L'une, personnelle : il s'estime désormais "minoritaire au sein de [son] équipe" après l'annonce du maintien du candidat malgré une probable mise en examen prochaine. "Je ne suis donc plus le mieux placé pour diriger ta campagne et j'en tire les conclusions", écrit Patrick Stefanini.

L'autre, politique. La "victoire n'est pas certaine", poursuit Patrick Stefanini. "Depuis trois mois, j'ai travaillé ardemment [...] pour construire des équipes de campagne [...] puis pour trouver un accord avec l'UDI". "Depuis 48 heures, il ne reste plus rien ou presque du fruit de ce travail", ajoute-t-il. Plus tôt dans la journée, le président du parti centriste a annoncé retirer solennellement son soutien au candidat adoubé par la primaire de la droite. 

Acte 2 : Le démenti de François Fillon. Interrogé par l'AFP, François Fillon dément toute désertion. Selon lui, "Patrick Stefanini a repris sa lettre et est en ce moment au travail au QG", assure-t-il. Ajoutant au passage : "Nous sommes combatifs."

Acte 3 : La démission finalement confirmée. Vers 20h30, un communiqué de l'équipe de campagne mettra fin à cette folle confusion : "Patrick Stefanini a présenté ce matin sa démission a François Fillon qui l'a acceptée. Patrick Stefanini sera en responsabilité jusqu'à l'issue du grand rassemblement populaire de dimanche place du Trocadéro. Il sera remplacé lundi matin à la direction de campagne par Vincent Chriqui."