Parité, âge, société civile… Le nouveau gouvernement passé au crible

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

La composition du nouveau gouvernement, dévoilée mercredi, livre quelques éléments de réponse sur la façon de gouverner d'Emmanuel Macron et Édouard Philippe.

Après le remaniement annoncé mercredi soir par le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler, ils sont désormais trente à être membres du gouvernement, soit sept de plus que pour le premier exécutif formé par Edouard Philippe : il y a donc le Premier ministre, 16 ministres de plein exercice, trois ministres délégués ainsi que dix secrétaires d'État.

Parité parfaite. Côté parité, c'est l'égalité parfaite avec quinze femmes, dont deux qui occupent des postes régaliens : Nicole Belloubet officie désormais à la ministère de la Justice et Florence Parly remplace la MoDem Sylvie Goulard aux Armées. On pourrait même remarquer que les hommes sont majoritaires parmi les secrétaires d'Etat, soit tout en bas de l'ordre protocolaire.

La société civile bien représentée. Ni jeune, ni vieux : la moyenne d'âge est de 51 ans, le benjamin de l'équipe gouvernementale étant le proche de Bruno Le Maire Sébastien Lecornu, 31 ans, secrétaire d'Etat auprès de Nicolas Hulot à la Transition écologique. La société civile reste quant à elle plutôt bien représentée avec un tiers de l'effectif (dix membres), ce qui était précisément l'engagement de campagne d'Emmanuel Macron.

Maigre renfort à l'Économie. Dans le détail des ministères, l'Écologie est très bien lotie avec deux secrétaires d'Etat en renfort. À l'inverse, l'Économie n'hérite que d'un seul secrétaire d'État alors que c'était l'un des enjeux de ce remaniement. À Bercy, Bruno Le Maire, Gérald Darmanin et le nouvel entrant Benjamin Griveaux vont donc avoir du pain sur la planche.