"On a raconté la fabrique de la dynastie Le Pen"

  • A
  • A
"On a raconté la fabrique de la dynastie Le Pen"
@ Reuters
Partagez sur :

CONFIDENCES - La famille Le Pen est le sujet d’une enquête qui sera diffusée jeudi soir sur France 2. Son réalisateur en raconte les coulisses.

Le documentaire. Jamais le Front national n’a été aussi présent dans les médias. Pas une émission sans Marine Le Pen ou, plus présent encore, Florian Philippot, son vice-président et conseiller. Prochain exemple : France 2 diffuse jeudi soir une enquête intitulée "Le Pen, une affaire de famille", dont le but est de comprendre le fonctionnement interne du parti d’extrême droite. Clément Castex, réalisateur de cette enquête, en a raconté les coulisses sur Europe 1 dans Le Grand Direct des médias.



"Le FN appartient aux Le Pen"par Europe1fr

"Traiter Le Pen comme n’importe quel homme politique". La victimisation est une des stratégies préférées de Jean-Marie Le Pen, et depuis très longtemps. "Nous sommes très peu invités par les médias", répétait-il pour la énième fois en mai 2009, sur i>Télé. Clément Castex assure pourtant avoir "essayé de traiter le Front national, et la famille Le Pen en particulier, comme on aurait traité n’importe quel homme politique. On a raconté la fabrique de cette dynastie, en particulier le parcours incroyable de Jean-Marie Le Pen. On apprendra notamment des détails croustillants sur sa jeunesse". "Ils ont très peur d’être dépeints comme les Grimaldi de Montretout", confirme Clément Castex. "Il y a quelque chose que l’on retrouve chez les trois Le Pen : la défiance vis-à-vis des médias", abonde Alexandre Kara.

Alexandre Kara, chef du service politique d’Europe 1, estime quant à lui que "les relations ont évidemment changé. Cela correspond à trois périodes, et trois prénoms : Jean-Marie a joué au chat et à la souris avec les journalistes, Marine est dans le registre de la normalisation, et puis il y a Marion, qui est quasiment dans un exercice de séduction".

Jean-Marie Le Pen "était ravi de se raconter". Si les relations entre le FN et les médias se sont améliorées, la défiance est encore de mise. Un exemple illustre parfaitement cette inquiétude des dirigeants frontistes : Marine Le Pen n’a pas souhaité répondre aux auteurs de l’enquête, et "Marion Maréchal-Le Pen, elle, n’a même pas pris la peine de nous rappeler…", raconte Clément Castex.

Heureusement pour lui, il reste une personne au FN que les médias attirent : Jean-Marie Le Pen. Mis de côté du fait de l’ascension de sa fille, le président d’honneur du mouvement, "lui, était ravi de se raconter. Il nous fait de belles confessions", livre Clément Castex. Et ça ne va certainement pas faire plaisir à Marine Le Pen. "Dans son entourage, on aimerait bien que le père se taise un peu…", glisse le réalisateur. Raté pour cette fois.

sur le même sujet, sujet,

TENSIONS - Le Pen veut "la dissolution des milices" anti-FN

L'INFO POLITIQUE - Manuel Valls dans le viseur de Marine Le Pen

L'INFO POLITIQUE - Le Front national fait la tournée des banques