"Hé oh la gauche !" : pour Olivier Faure (PS), "on peut en finir avec le Hollande-bashing"

  • A
  • A
Partagez sur :

HÉ OH - Le député socialiste de Seine-et-Marne Olivier Faure participe au mouvement "Hé oh la gauche !", destiné à défendre le bilan du président.

INTERVIEW

"Rien n'est jamais cuit". À un peu plus d'un an du scrutin présidentiel, Olivier Faure croit dur comme fer qu'il est encore possible de sauver le soldat Hollande. Le député socialiste de Seine-et-Marne participe au mouvement "Hé oh la gauche !" aux côtés des hollandais les plus fidèles. Objectif : défendre le bilan du quinquennat et remobiliser les militants autour du président.

"Nous avons beaucoup avancé". "On peut aujourd'hui en finir avec cette espèce de Hollande-bashing, France-bashing, gauche-bashing qui relève parfois de la haine de soi", a expliqué Olivier Faure lundi, sur Europe midi. "Une partie de la gauche ne veut pas voir qu'en réalité nous avons beaucoup avancé durant ce quinquennat." Selon l'élu, en effet, le bilan de François Hollande est "très loin d'être décevant" et mérite d'être martelé. "Peu d'hommes ont été confrontés à autant de difficultés simultanément. Finalement il a réussi à préserver ce pays." Grâce, notamment à "une politique constante, cohérente".

"Le renouveau, ce n'est pas seulement changer les têtes". Olivier Faure n'espère pas réussir à rassembler toute la gauche derrière le chef de l'Etat. "L'objectif ce n'est pas forcément d'aller convaincre ceux qui ont un intérêt à ce que la gauche se divise, mais d'aller chercher celles et ceux qui ont fini par penser que la gauche qui était au gouvernement n'était pas en phase avec ce que la gauche historique a pu porter." Est-il possible de "rouvrir une fenêtre de discussion", ainsi qu'Olivier Faure espère le faire, alors que de nombreuses voix appellent au renouvellement en politique ? "Le renouveau, ce n'est pas seulement changer les têtes", estime le député. "Il y a une volonté de voir des idées neuves sortir, émerger." Et, selon lui, François Hollande est tout à fait capable de les porter pour un second mandat.