"Nuit debout" : Cambadélis salue "le printemps de la repolitisation"

  • A
  • A
"Nuit debout" : Cambadélis salue "le printemps de la repolitisation"
@ AFP
Partagez sur :

Si le mouvement ne peut pas être comparé à celui des Indignés espagnols, le chef de file du PS, Jean-Christophe Cambadélis a salué la mobilisation du collectif "Nuit debout".

Le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, s'est félicité lundi de la mobilisation du collectif "Nuit debout", y voyant "le printemps de la repolitisation". "Il y a une bonne nouvelle: (...) c'est le printemps de la re-politisation", a-t-il salué dans une interview à L'Opinion.

Cambadélis minimise. "C'est plus Hyde Park que la Puerta del Sol dans le moment présent", a toutefois relativisé le député de Paris, qui a confié être allé "faire un petit tour discrètement" place de la République à Paris. Si le parc londonien est connu pour son vénérable "Speakers' Corner", espace de libre expression depuis 1872, l'occupation de la place Puerta del Sol en 2011 à Madrid a donné naissance au Mouvement des Indignés, avant de déboucher politiquement sur Podemos.

Des rassemblements dangereux. L'occupation de la place de la République peut-elle durer ? "Je crois qu'il y a un problème (...) que tout le monde comprendra, de sécurité dans le moment que l'on traverse. À partir du moment où il y a des rassemblements comme cela, répétitifs, il peut y avoir danger", a répondu Jean-Christophe Cambadélis. Chaque nuit depuis jeudi, à la suite de manifestations contre la loi Travail qui ont rassemblé entre 390.000 personnes, selon les autorités, et 1,2 million, selon les syndicats, plusieurs centaines de manifestants passent la nuit sur la place avant d'être délogés par les forces de l'ordre au petit matin.