Notre-Dame-des-Landes : un aéroport "beaucoup plus sûr", estime Valls

  • A
  • A
Partagez sur :

Face à l’incompréhension de Daniel Cohn-Bendit concernant la construction d’un nouvel aéroport à Notre-Dame-des-Landes, Manuel Valls a défendu le projet, mené par la gauche.

Notre-Dame-des-Landes, un aéroport "beaucoup plus sûr", a estimé le Premier ministre. Face à l’incompréhension de Daniel Cohn-Bendit concernant la construction de cette plate-forme aérienne, Manuel Valls, invité d’exceptionnel d’Europe 1 ce mardi, a défendu le projet, mené par la gauche.

Il y a déjà un aéroport à Nantes, oui. Mais "il est dangereux, saturé et ne respecte pas le dispositif Natura 2000 de l’environnement”, a remarqué Manuel Valls. “Le projet de Notre-Dame-des-Landes présentera l’avantage de fermer des aéroports qui existent dans le grand Ouest de la France et d’être beaucoup plus performant", a-t-il affirmé. “Nous avons besoin de ce type de plateforme aéroportuaire relié au TGV par exemple", a ajouté le Premier ministre.

Un référendum ? Au lendemain de l’ouverture de la COP21 et à quelques jours du premier tour des Régionales, Daniel Cohn-Bendit a suggéré au Premier ministre d’organiser “un référendum régional” sur l’aboutissement de ce projet, après de nombreux mouvements de contestations. "Pourquoi ne pas y aller ? Vous êtes sûr de vos arguments donc vous allez gagner. Ça démontrerait que la gauche est capable d'avoir une sortie démocratique", lui a lancé l'ancien eurodéputé.

"C’est très difficile à organiser, pour des raisons constitutionnelles, pour des raisons juridiques", a répondu le chef du gouvernement. “Et ça va concerner qui ? Les Pays de la Loire ? La Bretagne ?", s’est interrogé Manuel Valls.

>>> Les moments forts de la matinale spéciale avec Manuel Valls