Nicolas Sarkozy va remanier son équipe

  • A
  • A

Partagez sur :

LES SECRETS POLITIQUES - Le patron de l'UMP compte "monter une équipe efficace" après le congrès qui doit refonder son parti.

Nicolas Sarkozy s'apprête à enterrer l'UMP pour donner naissance aux "Républicains" lors du congrès du parti, samedi à Paris. Et une fois passée cette étape, l'ancien chef de l'Etat lancera un nouveau chantier : la constitution d'une nouvelle équipe pour diriger le parti.

"Il avait fait une équipe de rassemblement, il va falloir maintenant monter une équipe efficace", confie l'un de ses proches. Seront écartés ceux qui n’ont pas assez ferraillé avec la gauche et ceux qui privilégient leurs mandat locaux à l’engagement pour le parti, explique-t-on.

NKM et Wauquiez menacés. Le sujet est explosif en interne. Personne n'est pas l'abri, même pas les plus gradés de l'organigramme actuel. Le ton est sérieusement monté ces derniers jours avec la numéro deux du parti, Nathalie Kosciusko-Morizet, qui cache de moins en moins son intention de se présenter à la primaire. Quant au numéro 3, Laurent Wauquiez, future tête de liste en Auvergne-Rhône-Alpes, on précise avec malice dans l’entourage de Nicolas Sarkozy qu’il va sans doute être très pris par sa campagne...

Woerth récompensé. Celui qui va prendre du galon, c’est Eric Woerth. Sa relaxe dans le dossier Bettencourt, jeudi, lui ouvre la voie au sommet du parti. Un signe ne trompe pas : l'ancien ministre du Budget est encensé par la garde rapprochée de Nicolas Sarkozy pour son travail sur les questions économiques.

Candidat le plus tard possible. Mais au-delà de l'équipe, Nicolas Sarkozy ne devrait-il pas s'atteler au fond et bâtir un programme ? C'est prévu, mais après les régionales, entre janvier et juin 2016. Une chose est sûre : l'ancien chef de l'Etat annoncera sa candidature à la primaire le plus tard possible, aux alentours de l’été 2016, afin de profiter au maximum de son statut de président des Républicains.