Nicolas Sarkozy rejoint le conseil d'administration d'AccorHotels

  • A
  • A
Nicolas Sarkozy rejoint le conseil d'administration d'AccorHotels
Défait à la primaire de la droite en novembre dernier, Nicolas Sarkozy avait annoncé son retrait de la vie politique française.@ AFP
Partagez sur :

L'ancien chef de l'État présidera le nouveau comité "stratégie internationale" du groupe hôtelier.

AccorHotels a annoncé mardi l'arrivée de l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy à son conseil d'administration en qualité d'administrateur indépendant.

Président du comité "stratégie internationale". Le groupe hôtelier indique dans un communiqué que Nicolas Sarkozy prendra la place du représentant du fonds Colony Capital qui a cédé début février ses dernières parts dans AccorHotels. L'ex-chef de l'État, éliminé le 20 novembre au premier tour de la primaire de la droite, présidera le nouveau comité "stratégie internationale", spécialement créé pour lui, dont les missions et la composition seront précisées lors d'un prochain conseil d'administration. 

Sarkozy "très heureux". Ce poste d'administrateur indépendant serait le premier poste de cette nature occupé par l'ancien président. Nicolas Sarkozy est "très heureux de participer au développement et au rayonnement international de AccorHotels, un des fleurons des entreprises françaises", a-t-il dit, cité dans le communiqué de l'entreprise. "La réussite de ce groupe et la qualité de son management en font une des plus belles vitrines du paysage économique français", a-t-il souligné. Il ne s'agit cependant pas d'un job à temps plein. En tant qu'administrateur, Nicolas Sarkozy aura quelques réunions dans l'années, durant lesquelles se prennent les décisions les plus importantes. Cette mission est très bien rémunérée : si l'on se base sur les derniers documents publiés par le groupe, c'est environ 70.000 euros par an. 

Le PDG salue "sa parfaite connaissance des enjeux géopolitiques mondiaux". De son côté, le PDG du groupe Sébastien Bazin, également cité dans le communiqué, estime que "l'expertise internationale de Nicolas Sarkozy et sa parfaite connaissance des enjeux géopolitiques mondiaux seront de formidables atouts pour le groupe". AccorHotels exploite sous ses 20 marques Sofitel, Pullman, Novotel, Mercure, Ibis, HotelF1 mais aussi Raffles, Fairmont et Swissôtel, plus de 4.000 hôtels, dans 95 pays.

Bazin et Sarkozy se connaissent bien. Les deux hommes sont des intimes. Ils se sont rencontrés dans des circonstances dramatiques : l'une des filles de Sébastien Bazin faisait partie des enfants retenus en otage par Human Bomb dans la maternelle de Neuilly en 1993. Fans de football tous les deux, ils se sont souvent croisés au Parc des Princes, et notamment lorsque Sébastien Bazin dirigeait le PSG.