Nicolas Sarkozy : "les classes moyennes ont été matraquées fiscalement"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le candidat à la primaire de la droite a détaillé, lundi sur Europe 1, son programme économique, et notamment les allègements fiscaux conséquents qu'il entend mettre en oeuvre. 

INTERVIEW

"Ma stratégie économique est assez simple." Invité spécial de la matinale d'Europe 1 lundiNicolas Sarkozy a tracé les grandes lignes de son programme en matière de fiscalité. Le candidat à la primaire de la droite, qui promet notamment de supprimer l'ISF et de baisser l'impôt sur le revenu de 10%, entend mettre fin au "ras-le-bol fiscal". "Les classes moyennes ont été matraquées, les familles ont été persécutées fiscalement" pendant le quinquennat de François Hollande, a-t-il estimé lors de ce premier des "Lundis de la primaire".

Compenser avec des économies. Selon l'ancien chef de l'État, "ces cinq dernières années, il y a eu 50 milliards d'impôts en plus. On a plus de TVA que les Allemands. Si nous continuons sur cette pente, il n'y aura plus d'économie française". Mais en baissant les impôts, il prend le risque de laisser filer le déficit. Pour éviter que cela ne se produise, Nicolas Sarkozy promet donc qu'en juillet 2017, il fera "ce que personne n'a jamais fait" : "deux projets de loi concomitants, l'un portant sur la réduction des dépenses, l'autre sur la réduction des impôts." Le premier doit permettre d'éponger le manque à gagne induit par le second.