ND-des-Landes : le référendum circonscrit à la Loire-Atlantique ?

  • A
  • A
ND-des-Landes : le référendum circonscrit à la Loire-Atlantique ?
@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partagez sur :

Le gouvernement a suggéré l'échelle de la Loire-Atlantique comme périmètre pour le référendum local sur l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Le périmètre du futur référendum sur le projet contesté d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes sera "défini" localement, le gouvernement suggérant toutefois l'échelle du département de la Loire-Atlantique, a indiqué vendredi Matignon.

A l'initiative des collectivités locales. Ce référendum, annoncé jeudi par François Hollande, "sera défini à l'initiative des collectivités locales", ont annoncé les services de Manuel Valls, ajoutant qu'il "pourrait correspondre au département de la Loire-Atlantique". "Le périmètre de la consultation correspondra aux territoires concernés par le projet", a indiqué Matignon, sans plus de précision.

Une surprise pour les "pro" et les "anti". Ni les opposants, ni les partisans de l'épineux projet de transfert de l'aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes n'étaient véritablement satisfaits vendredi, au lendemain de l'annonce d'un référendum sur le sujet par François Hollande à l'occasion du remaniement gouvernemental. L'annonce a surpris les deux camps, où le seul point de convergence est le souhait d'enfin "trancher" cette question vieille de plus de 40 ans.

L'histoire sans fin. Le site est occupé depuis 2009 par des militants anticapitalistes qui se relaient sur cette zone d'aménagement différé (ZAD), rebaptisée "zone à défendre". Ils entendent protéger un environnement qu'ils jugent fragiles et permettre à des agriculteurs installés sur le site de poursuivre leurs activités. Le 25 janvier, une décision de justice a ordonné l'expulsion des derniers habitants historiques des lieux, y compris les paysans. Les travaux n'ont jamais repris depuis 2012, soit un retard de déjà quatre ans pour un projet qui aurait dû être achevé en 2017.