Najat Vallaud-Belkacem, la promotion de la bonne élève

  • A
  • A
Najat Vallaud-Belkacem, la promotion de la bonne élève
@ REUTERS
Partagez sur :

CINQ CHOSES A SAVOIR - A 36 ans, elle devient la première femme à hériter du ministère de l'Education nationale. 

Le moins que l'on puisse dire, c'est que les remaniements lui portent chance. A 36 ans, la bonne élève Najat Vallaud-Belkacem devient la chef des profs. Preuve que le couple exécutif lui fait confiance, c'est elle qui hérite du ministère de l'Education nationale, à quelques jours de la rentrée des classes, marquée par la réforme des rythmes scolaires.

Les remaniements lui réussissent. Au fil des remaniements, Najat Vallaud-Belkacem n'a cessé de monter en gamme. Ministre des Droits des femmes sous le gouvernement Ayrault, elle avait gagné en mars un ministère élargi au sein de la première équipe de Manuel Valls, avec un  portefeuille comprenant en plus la Ville, la Jeunesse et les Sports. Aujourd'hui, à la faveur de ce nouveau remaniement, elle devient quatrième dans l'ordre protocolaire. Une vraie ascension en deux ans.

>>> LIRE AUSSI - Cinq choses à savoir sur Emmanuel Macron 

C'est la première femme à ce poste. A 36 ans, Najat-Vallaud Belkacem peut se targuer d'être la plus jeune locataire de la rue de Grenelle. Et la première femme ministre de l'Education nationale (NDLR : Ségolène Royal n'a été que ministre déléguée à l'Enseignement scolaire). Son prédécesseur Benoît Hamon n'a pas manqué d'évoquer ce point dans son message de félicitations sur Twitter.

Elle a défendu les ABCD de l'égalité. Sa nomination ne plaît pas à droite. A peine nommée, Najat Vallaud Belkacem a essuyé les critiques de l'opposition qui a rappelé le soutien de la ministre aux ABCD de l'égalité, un outil pédagogique expérimenté à la rentrée dernière, au cœur d'une polémique sur la théorie du genre. Le député UMP de Haute Loire, Laurent Wauquiez, a ainsi qualifié la ministre "d'ultra pro-gender", le député UMP des Alpes-maritimes Eric Ciotti voyant dans cette nomination "une volonté de provoquer et de diviser".

 

>>> LIRE AUSSI - Ce qu'il y a à retenir du gouvernement Valls

 

Entrée en politique après le 21 avril 2002. C'est après la qualification de Jean-Marie Le Pen au second tour de la présidentielle en 2002, qu'elle adhère au Parti socialiste, en ligne avec sa "volonté de justice sociale". Le maire socialiste de Lyon Gérard Collomb, qui la recrute en 2003 dans son cabinet, dira d'elle qu'"elle a un certain savoir-faire et une capacité de séduction". Lyon va devenir son fief où, élue, elle devient adjointe à la Jeunesse. De 2004 à 2008, elle est conseillère régionale en Rhône-Alpes, en charge de la politique culturelle. Puis en 2007, elle devient l'une des porte-parole de Ségolène Royal à la présidentielle, avant de devenir celle de François Hollande en 2012.

Une élève trop appliquée ? Sa déclaration de patrimoine lui a valu quelques railleries sur Twitter. En bonne élève appliquée, Najat Vallaud Belkacem déclarait sous la ligne biens mobiliers divers : lits (1 adulte, 2 enfants); tables (3); canapé (1); fauteuils (2); chaises (10); réfrigérateur; machine à laver; bijoux.

Revivez l'annonce de ce nouveau gouvernement ici :

 





L'annonce du nouveau gouvernement Vallspar Europe1fr