N-D-des- Landes : Ayrault laisse la justice trancher

  • A
  • A
N-D-des- Landes : Ayrault laisse la justice trancher
Jean-Marc Ayrault : "ce projet avance mais il faut laisser les recours être examinés par l'autorité judiciaire".@ BFM
Partagez sur :

EN ATTENTE - Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault s'est exprimé sur le dossier très chaud de Notre-Dame-des-Landes.

L'info. Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a indiqué vendredi que les recours déposés contre le projet de transfert d'aéroport de Nantes vers Notre-Dame-des-Landes devaient être examinés par la justice avant que les travaux ne puissent commencer, lors d'un déplacement à Nantes une semaine après une manifestation massive d'opposants.

Et sur les violences ? "S'agissant d'ordre public, il y a presque une semaine il y a eu des événements particulièrement violents et des plaintes ont été déposées, là encore c'est la justice qui prendra les décisions nécessaires", a ajouté le Premier ministre. Le 22 février, entre 20.000 (chiffre préfecture) et 50 à 60.000 personnes (chiffres organisateurs) ont défilé dans les rues de Nantes pour protester contre le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, soit la plus importante mobilisation depuis la relance du projet au début des années 2000.

Notre-dame-des-Landes_scalewidth_630

© REUTERS

En marge de la manifestation, très rapidement après son démarrage à 13h30 et jusqu'en début de soirée, de violents heurts ont opposé plusieurs centaines de militants radicaux, un millier selon la préfecture, aux forces de l'ordre. Les violences ont entraîné plusieurs dizaines de blessés tant dans les rangs des forces de l'ordre que des manifestants et un million d'euros de dégâts pour les seuls équipements publics de la ville.

Des recours pour retarder les travaux. La préfecture de Loire-Atlantique a signé le 20 décembre 2013 les arrêtés autorisant le début des travaux. Les opposants ont déposé des recours non suspensifs contre ces arrêtés et les travaux n'ont toujours pas débuté. En outre, si une cinquantaine d'autres recours contre le projet ont déjà été rejetés par la justice, certaines procédures, parmi lesquelles des recours concernant les procédures d'expropriation, ne sont toujours pas achevées.

sur le même sujet, sujet,

FACT-CHECKING -Valls a-t-il tardé à condamner le saccage de Nantes?

CHIFFRE - Une manif à un million d'euros

ZOOM - Qui sont les "Black Blocs" qui ont dévasté Nantes ?

EN IMAGES - Des scènes de dévastation à Nantes

JUSTICE - plainte contre X après les débordements