Loi Travail : les frondeurs du PS ont été à deux doigts de réussir à déposer une motion de censure

  • A
  • A
Loi Travail : les frondeurs du PS ont été à deux doigts de réussir à déposer une motion de censure
Il n'y aura pas de motion de censure des frondeurs de la gauche. @ AFP
Partagez sur :

Il manquait seulement deux voix aux frondeurs de gauche pour déposer une motion de censure contre le gouvernement. 

Il n'y aura pas de motion de censure de la gauche. Les opposants de gauche à la loi Travail n'ont pas réussi à recueillir assez de voix mercredi pour déposer une motion de censure contre le gouvernement. Il manquait seulement deux signatures aux frondeurs pour pouvoir déposer cette motion de censure.  

"Au moins on aura essayé". Les députés devaient avoir 58 signatures pour déposer une motion de censure. Seuls 56 parlementaires ont signé ce texte, dont "au moins 30" socialistes, selon le député PS Laurent Baumel, qui s'est exprimé peu après l'heure-limite - 16h35 - fixée pour réunir le quota requis. "Au moins, on aura essayé de faire quelque chose", a-t-il déclaré à la presse. 

Réticents à voter celle de la droite. Les frondeurs du PS espéraient déposer leur propre motion de censure, réticents à voter celle de la droite, déposée mardi. Le gouvernement a engagé mardi sa responsabilité sur ce projet de loi, qui sera adopté si cette seule motion de censure ne réunit pas une majorité lors du vote prévu jeudi après-midi. Le Front de gauche a d'ores et déjà annoncé mercredi qu'il votera la motion de censure de la droite.