Montebourg : "la théorie des gauches irréconciliables me paraît hors de saison"

  • A
  • A
Partagez sur :

Arnaud Montebourg s'est opposé à Manuel Valls, mercredi, sur Europe 1, estimant qu'il valait mieux travailler à l'union de toutes les gauches.

INTERVIEW

Ces deux-là ne sont pas sur la même ligne et le répètent à longueur de temps. Arnaud Montebourg s'est de nouveau frontalement opposé à Manuel Valls, mercredi, au micro d'Europe 1. L'ancien ministre du Redressement productif a en effet fustigé la "théorie des gauches irréconciliables" avancée par le Premier ministre. Celle-ci "me paraît hors de saison", a-t-il déclaré. Selon lui en effet, "il n'y a pas d'autres solutions" que de travailler à l'union de toutes les gauches, sur le modèle de ce qu'avaient pu faire en leur temps François Mitterrand ou Lionel Jospin.

"Tourner la page d'un quinquennat qui a échoué". Et cette union devrait aller, selon lui, jusqu'à Jean-Luc Mélenchon. "Pour moi, il est trop radical", a concédé l'ancien ministre de l'Économie. "Mais nous avons besoin de nous tempérer les uns les autres pour construire une stratégie alternative." Arnaud Montebourg estime que son programme est justement à même de proposer cette alternative et de "rassembler l'ensemble des hommes et des femmes de gauche". "Mon projet est socialiste, mais aussi d'inspiration écologiste, républicaine, et même de gaullisme social." De quoi, selon lui, "tourner la page d'un quinquennat qui a échoué sur le terrain des valeurs -déchéance de nationalité, loi Travail- et de l'efficacité -1 million de chômeurs de plus".