Ménard : "il n'y a pas de fichage" des élèves scolarisés à Béziers

  • A
  • A
Ménard : "il n'y a pas de fichage" des élèves scolarisés à Béziers
@ SYLVAIN THOMAS / AFP
Partagez sur :

RIPOSTE - Le maire, élu avec le soutien du FN se dit par ailleurs favorable à l'instauration de statistiques ethniques. Et accuse les politiques d'hypocrisie.

Robert Ménard est un habitué des polémiques. Lundi soir, le maire de Béziers a annoncé sur France 2 la proportion d'élèves musulmans dans les écoles de sa ville. Sauf qu'établir des statistiques techniques est interdit par la loi. Une enquête judicaire a donc été ouverte mardi, et des perquisitions ont eu lieu à la mairie de Béziers. Suffisant pour pousser Robert Ménard a convoqué une conférence de presse pour s'expliquer : "il n'y a pas de fichage" des élèves scolarisés à Béziers, a-t-il assuré.

Robert Ménard a par ailleurs précisé qu'il réservait à la justice ses explications sur la méthode employée pour aboutir au chiffre de "64,6%" d'élèves de confession musulmane, qu'il avait cité pour les écoles publiques de la ville. "Cette polémique a le mérite de relancer le débat sur les statistiques ethniques", a également lancé l'édile, rappelant que le Premier ministre Manuel Valls, alors député-maire d'Evry, avait annoncé fin 2009 son intention de déposer une proposition de loi allant en ce sens.