Marion Maréchal Le Pen, députée FN du Vaucluse, a assuré jeudi sur LCI qu'il y avait, avec la crise à l'UMP, une "explosion" des adhésions à son parti, au nombre de "600 par jour".

Interrogée sur les déchirements au sein du principal parti d'opposition, la benjamine de l'Assemblée nationale les a jugé "inévitables", eu égard à "une fracture idéologique et une fracture des ego". "Ce n'est plus tenable", a-t-elle dit. "Les Français sont en train de se rendre compte, au vu de l'explosion des adhésions que nous recevons, que nous sommes la seule véritable opposition", a affirmé Marion Le Pen, selon laquelle ces adhésions ont été "multipliées par quatre depuis jeudi dernier". "Nous supposons qu'une bonne partie vient de l'UMP", a ajouté la petite-fille du fondateur du Front national, Jean-Marie Le Pen.