Marine Le Pen refuse le débat, France 2 accepte

  • A
  • A
Marine Le Pen refuse le débat, France 2 accepte
@ REUTERS
Partagez sur :

PRESSION - Refusant de débattre avec la tête de liste des socialistes européens, la présidente du FN a menacé d'annuler sa venue.

L'info. Les femmes et hommes politiques ont de plus en plus de mal à accepter de débattre. Une nouvelle preuve en a été donnée avec Marine Le Pen qui, invitée jeudi de l'émission Des Paroles et des actes, a menacé d'annuler sa venue si France 2 persistait dans son intention de la mettre face à un contradicteur européen de tout premier plan. Le coup de pression a porté ses fruits puisque le présentateur de l'émission David Pujadas a accepté les conditions de la chef de file du FN, selon les informations de Libération.

20.03.Bandeau.Europe.drapeau.UE.enfant.Reuters.930.240

© REUTERS

Le Pen refuse le débat. A peine les élections municipales terminées, les européennes prennent le relais avec un scrutin prévu le 25 mai. Pour marquer le début de la campagne électorale, France 2 a donc convié la présidente du parti d'extrême-droite, députée européenne depuis 2004. Parce que la politique, c'est aussi la confrontation des idées, un débat était prévu avec Martin Schulz, président du Parlement européen, et tête de liste des socialistes européens. Refus net de Marine Le Pen.

"La présidente du FN a notamment fait valoir qu’il s’agissait d’une 'campagne française', ce qui est un comble pour une élection européenne… En réalité, elle craignait d’avoir face à elle un contradicteur pugnace qui sait parfaitement ce qu’elle ne fait pas au Parlement européen", précise Jean Quatremer, en charge des questions européennes chez Libération. Et le journaliste de souligner que pour l’instant seuls France 24 et Euronews ont prévu d'organiser un débat entre têtes de listes européennes. Dommage, cette élection doit permettre indirectement de désigner le futur président de la Commission européenne.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

SONDAGE - Le FN crédité de 22% des intentions de vote

EUROPÉENNES - Un candidat autrichien se retire pour propos racistes

REBOND - Un poste de commissaire européen pour Pierre Moscovici ?