Marine Le Pen : "Mener une guerre de tous les jours aux fondamentalistes islamistes"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

RÉGIONALES - Invitée sur Europe 1 mercredi matin, la présidente du Front national et candidate dans le Nord aux régionales a une nouvelle fois dénoncé la pression migratoire.

INTERVIEW

"Nous allons leur mener une guerre de tous les jours, de tranchée." Invitée sur Europe 1 mercredi matin, Marine Le Pen s'en est violemment pris aux "fondamentalistes islamistes", estimant que ces derniers "craignaient une arrivée au pouvoir du Front national". Dans le détail, la candidate aux régionales dans le Nord a annoncé que son parti couperait "les financements à l'ensemble des associations [qui soutiennent] les fondamentalistes islamistes". "Il y en a beaucoup, a t-elle poursuivi. Les fondamentalistes sont financés à tous les niveaux".

Des associations liées aux Frères musulmans. Marine Le Pen a notamment cité les associations liées aux Frères musulmans, "considérés comme une organisation terroriste par tout une série de pays musulmans". "L'Etat islamique finance ici des associations dans le but de recruter des fondamentalistes", a t-elle asséné, fustigeant au passage Manuel Valls, selon elle plus occupé à "mener la guerre au Front national" qu'aux islamistes.

Toutes les associations "politisées" visées. La question des subventions aux associations en cas d'arrivée au pouvoir de l'extrême-droite est récurrente dans les débats. En effet, si Marine Le Pen évoque régulièrement celles liées à des individus radicalisés, d'autres se sentent également menacées. C'est le cas du Planning familial en Paca, auquel la candidate FN Marion Maréchal-Le Pen a promis qu'elle ne verserait "pas un sou" car elle le juge "politisé", comme elle l'a répété mardi soir sur Europe 1. Louis Aliot, candidat en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées a, lui, promis qu'il ne couperait pas le robinet aux associations...tant qu'elles ne font pas de politique.


>> Retrouvez l'interview de Marine Le Pen en intégralité

 
Régionales, immigration, radicalisation...par Europe1fr