Marine Le Pen : "Les Français se demandent si Fillon n'est pas un candidat qui aime l'argent"

  • A
  • A
Marine Le Pen : "Les Français se demandent si Fillon n'est pas un candidat qui aime l'argent"
@ FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :

"Le problème de François Fillon, c'est le problème de la confiance entre le candidat et les Français", a déclaré la présidente du Front national.

"Les Français se demandent si François Fillon n'était pas un homme qui aime l'argent", croit savoir Marine Le Pen. "Le problème de François Fillon, c'est le problème de la confiance entre le candidat et les Français", a déclaré la présidente du Front national sur TF1, interrogée sur l'affaire Penelope Fillon.

"Pas de réponse claire". "Les Français se posent légitimement une question : qui est le vrai Fillon ? N'est-il pas un homme qui aime l'argent et qui aurait pu manœuvrer pour s'enrichir ? C'est ça la question essentielle", a estimé la candidate du Front national à la présidentielle. Marine Le Pen a jugé qu'il y avait "des éléments troublants dans cette affaire auxquels (François Fillon) n'a pas souhaité donner de réponse claire".

La candidate FN à la présidentielle a par ailleurs de nouveau "contesté formellement" la procédure engagée par le Parlement européen pour obtenir le remboursement de près de 340.000 euros de salaires versés à deux assistants parlementaires. Dans cette affaire, le parquet de Paris a ouvert, le 15 décembre, une information judiciaire pour "abus de confiance", "recel d’abus de confiance", "escroquerie en bande organisée ", "faux et usage de faux" et "travail dissimulé". Concrètement, il est reproché au FN d'avoir fait rémunérer par le Parlement européen des assistants parlementaires alors qu'ils exerçaient des fonctions au parti et non à Strasbourg.


Le Canard n'épingle pas seulement Fillon... Dans son édition de mercredi, le Canard Enchaîné a fait éclater les suspicions d'emploi fictif de l'épouse de François Fillon en tant qu'attaché parlementaire. Pour rappel, dans un autre article de la même édition, le journal donnait également des précisions sur l'enquête en cours concernant la famille Le Pen. Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen sont soupçonnés par le parquet financier d’avoir sous-évalué leur patrimoine immobilier dans les déclarations d’intérêt transmises en 2014 à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP).