Marine Le Pen : "Il n'y aura pas deux monnaies en France"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Invitée mercredi de la matinale sur Europe 1, Marine Le Pen a réaffirmé sa volonté de sortir de la monnaie unique si elle était élue. Les ménages n'auraient plus accès à l'euro.

INTERVIEW

Marine Le Pen élue, l'euro ne circulerait plus en France, du moins pour les ménages, après la sortie du pays de la monnaie unique. C'est en tout cas ce que la présidente du Front national a indiqué, mercredi, sur Europe 1 : "Il y a aura une monnaie pour les Français, la monnaie nationale, pas deux monnaies. Pour les entreprises, il est possible d'envisager une monnaie commune qui touche exclusivement l'Etat ou les grandes entreprises. [...] On peut envisager une coopération monétaire avec les pays d'Europe."

"Dumping monétaire". Pour Marine Le Pen, "l'euro a échoué, cette monnaie a entraîné une augmentation spectaculaire des prix et donc une baisse du pouvoir d'achat. Nous sommes victimes d'un dumping monétaire, cela fait perdre notre compétitivité." Quant à la parité avec la monnaie unique de l'Union européenne, la présidente du Front national a indiqué qu'un nouveau franc équivaudrait à un euro.

Pour justifier son choix de quitter l'euro, la candidate FN s'est appuyé sur les "140 économistes [qui parlent d'un échec de l'euro, NDLR], dont quatre ou cinq qui sont Prix Nobel d'économie." Selon le FMi, cité par la candidat, 'l'euro est sous-évalué de 6% pour l'Allemagne et sur-évalué de 15% pour la France, cela veut dire qu'il y a un différentiel de 21% de compétitivité du fait de cette monnaie unique. Cela nous tue", a insisté Marine Le Pen.