Mariage pour tous : Taubira vs NKM

  • A
  • A
Mariage pour tous : Taubira vs NKM
@ Europe1.fr avec Reuters
Partagez sur :

Les deux femmes politiques débattent depuis samedi par blogs interposés. Morceaux choisis.

Le duel. "Chère Christiane. [...] Ma position n'a pas changé." Ces mots, rédigés dimanche, sont signés Nathalie Kosciusko-Morizet. L'ex porte-parole de Nicolas Sarkozy à la présidentielle a sorti sa plume pour contrecarrer les attaques de la garde des Sceaux. Ou plutôt son clavier. Depuis samedi, les deux femmes politiques s'affrontent en effet par posts de blog interposés. Morceaux choisis.

>> À lire : mariage gay, fin du marathon des députés

Taubira
Que demande Christiane Taubira ? La ministre de la Justice, dans un post commençant par "adresse à Nathalie" publié samedi vers 21h30, demande à NKM de ne pas s'abstenir lors du vote mardi sur le mariage gay à l'Assemblée nationale, comme celle-ci a annoncé en avoir l'intention. "Dans l'immédiat et plus tard, chacun pourra expliquer un vote pour, un vote contre. Par le temps qui passe, l'abstention, sur un sujet de société majeur, s'obstine toujours à demeurer énigmatique ou se prête aux plus fantaisistes interprétations", écrit la ministre. Expliquant ne pas s'adresser à la députée-maire de Longjumeau (Essonne) "intuitu personae", mais à travers elle à tous les élus de la majorité qui seraient tentés de s'abstenir, Christiane Taubira enchaîne : "je ne vous appelle pas à la rescousse", puisque le texte "sera voté". Et de conclure : "'tiens vis-à-vis des autres ce que tu t’es promis à toi seul. Là est ton contrat.' C’est René Char qui s’autorise ce tutoiement".
nathalie koscisko-morizet nkm maxppp 930620

© MAXPPP

NKM défend son abstention. L’ex-ministre de l'Environnement rétorque dès le lendemain et défend sa décision de s'abstenir, la considérant "mesurée, équilibrée, réfléchie". "Aucune mollesse, pas de tergiversations. Je ne suis pas dans le “ni ni”", assure NKM. "Je suis prudente. Je ne refuse aucun droit aux couples homosexuels. Je pose une limite aux frontières de l’excès, cette zone où vous vous êtes engouffrée, je veux le croire par mégarde", se justifie-t-elle. Et de poursuivre : "je dis que tous les problèmes du quotidien peuvent se résoudre avec le mariage et l’adoption simple. L’adoption plénière n’est pas ici utile, sauf à ouvrir la voie vers la PMA et la GPA que vous n’assumez pas. Ou alors dites-le." La députée UMP est, en effet, partisane de l'adoption simple, dans laquelle l'enfant garde un lien de filiation avec les parents biologiques, contrairement à l'adoption plénière, que le projet du gouvernement veut légaliser pour les couples homosexuels.

"Tout est fait pour diviser." La maire de Longjumeau tacle également l'absence de débat avant la présentation du projet de loi, argument récurent de la droite. "En vérité, s’ouvre un bien curieux paradoxe : tout est fait pour diviser, ce qui ne vous ressemble guère", raille-t-elle. Et de conclure : "tout divise et voilà que par le hasard et le talent de votre verbe vous êtes érigée en mère de cette transformation aux conséquences encore inconnues."