Mariage gay : la France y pense aussi
Mariage gay : la France y pense aussi

Le président élu veut faire adopter cette réforme dans la première année de son mandat.

Barack Obama et François Hollande, même combat ? Le président américain, en campagne pour sa réélection, a pris position jeudi en faveur du mariage homosexuel. François Hollande, lui, a fait de cette réforme une promesse de campagne et entend soumettre un projet de loi à l'Assemblée dès la première année de son quinquennat.

Tous les couples, sans distinction de sexe, pourraient alors se marier, une mesure qui implique aussi qu'ils pourront adopter des enfants. Une telle loi changerait aussi la situation des familles homoparentales : le membre du couple qui n'est pas le parent biologique mais le "parent social" pourrait établir un lien de filiation avec l'enfant, par une simple reconnaissance en mairie.

Des voix discordantes à l'UMP

François Hollande est favorable à cette réforme depuis huit ans, à l'époque où il était Premier secrétaire du PS. C'est en 2007 que le mariage et l'adoption pour tous ont fait leur apparition pour la première fois dans un programme électoral socialiste, quand Ségolène Royal était candidate.

Pour le président élu, la réforme ne peut plus attendre. En dix ans, sept pays européens l'ont adoptée, y compris les pays les plus catholiques, comme l'Espagne et le Portugal. L'idée fait son chemin et si la droite y reste en majorité opposée, quelques voix discordantes se font entendre : Jean-Louis Borloo, Chantal Jouanno, Nadine Morano ou encore Françoise Guégot, députée UMP de Seine-Maritime.

63% des Français sont pour

Cette dernière dit avoir une "position un peu intermédiaire" : "je suis pour une union civile avec exactement les mêmes droits", a-t-elle expliqué vendredi à Europe 1. "Si on regarde l'histoire de nos pays voisins, c'est évident que l'on doit être attentifs à ces nouvelles libertés familiales. Un jour, cette question devra être réglée de manière définitive", assure-t-elle, évoquant une "évolution logique". Jeudi, c'est Roselyne Bachelot qui a "salué le courage" de Barack Obama sur Europe 1, se disant "persuadée que le mariage homosexuel est accepté par l'opinion publique et se fera".

Dans l'opinion aussi, le mariage homosexuel a progressé : d'après un sondage BVA rendu public en janvier, les Français sont aujourd'hui 63% à souhaiter que les homosexuels puissent se marier, contre 48% en 2000. Concernant l'adoption, ils n'étaient que 28% à y être favorable en 1998. En 2012, ils sont 56%.