Mariage gay : ces amendements provoc'
© MAXPPP

ZOOM - Ils sont notamment signés par le député-maire d'Orange Jacques Bompard.

Vous avez dit obstruction parlementaire ? Pour faire entendre leur opposition, certains députés UMP n'ont pas hésité à déposer des amendements farfelus et provocateurs parmi les 5.166 modifications qu'ils entendent apporter au projet de loi sur le mariage pour tous. Florilège.

Bompard ou l'art de provoquer

Supprimer le mariage. Jacques Bompard, député-maire d’Orange et classé à l’extrême droite, propose ni plus ni moins de supprimer le mariage. "Le mariage est une affaire privée qui ne concerne pas l'Etat. Il convient donc de supprimer le titre 5 du Code civil consacré au mariage", peut-on lire dans l'amendement n° 5194.

… Ou l'ouvrir à tous. Preuve qu'on peut dire tout et son contraire, Jacques Bompard propose ensuite d'autoriser le mariage dans tous les cas interdits aujourd'hui par la loi. "Le gouvernement justifie l'élargissement du mariage aux couples de même sexe par l'existence de couples homosexuels et par l'amour que peuvent se porter ces personnes. Or, s'il poursuivait son raisonnement, le gouvernement devrait donc étendre à toutes formes de couples et à toutes formes d’amour la possibilité de contracter mariage", indique l'élu d'extrême droite en préambule de l'amendement n°4667. Concrètement, le député Ligue du Sud propose d'abroger l'article 163 du Code civil qui prohibe les mariages entre oncles et nièces, tantes et neveux. Idem pour l'interdiction faite aux frères et soeurs de se marier. Le parlementaire propose aussi d’abroger les articles 144 et 145 du Code Civil, qui fixent l’âge légal du mariage à 18 ans. Cerise sur le gâteau et ultime provocation : l'élu propose ni plus ni moins que d'autoriser la polygamie, en remplaçant dans le Code civil "deux" par plusieurs".  

Donner le prénom de l’officier de l’état civil. Jacques Bompard propose aussi que l'enfant prenne "automatiquement" le "premier prénom de l'officier d'état civil". "L'enfant prend automatiquement comme premier prénom le premier prénom de l'officier de l'état civil qui reçoit la déclaration", dans le but de "reconnaître le mérite des officiers d'état civil" écrit le député, dans l'amendement n°4672. 

Poisson, Mariton, Luca ou l'art de choquer ?

Les parents biologiques, prioritaires. Le député UMP Jean-Frédéric Poisson, proche de Christine Boutin et par ailleurs membre de l'Entente parlementaire, souhaite qu'on inscrive ceci dans la loi sur le mariage pour tous. "L’intérêt supérieur de l’enfant est de vivre prioritairement auprès de son père et de sa mère biologiques", peut-on lire dans l'amendement n°2977. Et le député de détailler : "la reconnaissance du mariage entre personnes de même sexe ne doit pas avoir pour effet de remettre en cause, ni même simplement de banaliser le lien indissoluble et naturel qui unit l’enfant et ses parents biologiques. La loi doit le rappeler comme un objectif prioritaire".  

Interdire l'adoption aux célibataires.L'amendement n°5052 signé notamment par Hervé Mariton et Lionnel Luca, proposent d'abroger l'article 341‑1 du Code civil qui prévoit la possibilité d'adopter pour une personne seule âgée de plus de 28 ans. "Dans le cadre des auditions menées par l’Assemblée nationale sur le projet de loi, il est apparu que le bien être de l’enfant passait par une structure parentale composée de deux personnes. Il convient donc d’en tirer les conséquences juridiques qui en découlent et de réserver l’acte d’adoption aux époux" écrivent les quatre auteurs de cet amendement.

>>> Sur Twitter, ces amendements sont abondamment commentés, comme l'a noté Guy Birenbaum.