Présidentielle : Manuel Valls annonce sa candidature lundi soir depuis Évry

  • A
  • A
Présidentielle : Manuel Valls annonce sa candidature lundi soir depuis Évry
Manuel Valls et François Hollande pourraient se quitter pour la dernière fois, lundi sur le perron de l'Elysée. @ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Le Premier ministre va annoncer sa candidature à la présidentielle lundi soir, à 18h30 depuis Evry. Elle sera accompagnée d'une démission pour entrer en campagne. 

Comme tous les lundis, François Hollande et Manuel Valls vont déjeuner ensemble à l'Elysée. Et celui de lundi sera le dernier entre les deux hommes puisque le Premier ministre est tout proche de la sortie. Matignon a en effet annoncé lundi matin que Manuel Valls se déclarera candidat lundi soir à 18h30 depuis Evry, son fief. 

Ses proches se sont préparés. "C'est imminent", nous avait-on dit dimanche soir. Les proches de Manuel Valls avaient reçu pour consigne de se tenir prêt, certains ayant même quitté leur fief pour regagner Paris rapidement. Le Premier ministre se déclarera depuis Évry, la ville dont il est l'élu depuis plus de quinze ans. En 2011, François Hollande avait effectué cette même candidature depuis son fief de Tulle, en Corrèze.

La candidature sera accompagnée d'une démission. Manuel Valls devrait sans doute présenter au président sa démission lors de leur ultime déjeuner, lundi midi à l'Elysée. S'il ne l'a pas dit officiellement, il est très clair en privé sur ce point : il ne sera pas candidat et Premier ministre. Les précédents désastreux Jospin et Balladur l'en ont dissuadé. "C'est dans l'intérêt de tout le monde", abonde-t-on d'ailleurs à l'Elysée. 

Un remaniement plus large ? Au menu du déjeuner avec le président, il sera donc question du remaniement. Et seul François Hollande sera décisionnaire pour constituer la dernière équipe de son quinquennat. Il n'est pas évident que ce soit seulement un changement de Premier ministre. Certains ministres vallsistes comme Jean-Marie Le Guen, l'actuel secrétaire d'Etat en charge des Relations avec le Parlement, ont de quoi s'inquiéter sur leur avenir au gouvernement.