Manifestations des policiers : "La situation n'est pas normale", assure Patrick Kanner

  • A
  • A
Partagez sur :

Le ministre des Sports Patrick Kanner, invité du Grand Rendez-vous dimanche, exprime sa volonté de dialoguer avec les forces de l'ordre, qui manifestent depuis une semaine leur exaspération. 

INTERVIEW

Face à la grogne des policiers, Patrick Kanner montre patte blanche. "C'est une situation inédite, et nous pouvons tirer notre chapeau aux policiers et aux forces militaires", a réagi le ministre des Sports, de la Jeunesse et de la Ville dans le Grand Rendez-vous d'Europe 1 dimanche. Les forces de l'ordre manifestent depuis six jours consécutifs leur exaspération après l'agression de quatre de leurs collègues aux cocktails Molotov le 8 octobre dernier à Viry-Châtillon dans l'Essonne. Ils réclament notamment plus de moyens. 



"Un retour à la normale". Énumérant tour à tour la Cop 21, les manifestations contre la loi Travail, l'Euro 2016, la menace terroriste et l'état d'urgence, Patrick Kanner a mis en avant les nombreuses pressions que subissent les forces de l'ordre depuis près d'un an. "Ils méritent le respect. La question qui est posée maintenant est quelle considération nous pouvons mettre en oeuvre pour que l'apaisement s'installe, pour avoir un retour à la normale. Car aujourd’hui la situation n'est pas normale avec ces manifestations qui ont un caractère illégal", a déclaré Patrick Kanner, qui assure prôner le dialogue et les annonces de mesures.