Manifestation interdite : Marine Le Pen dénonce "une atteinte grave à la démocratie"

  • A
  • A
Manifestation interdite : Marine Le Pen dénonce "une atteinte grave à la démocratie"
@ PHILIPPE LOPEZ / AFP
Partagez sur :

La préfecture de police de Paris a finalement interdit la manifestation contre la loi Travail, programmée jeudi. Marine Le Pen a dénoncé cette décision dans un tweet.

La présidente du Front national Marine Le Pen a qualifié l'interdiction de la manifestation contre la loi Travail, programmée jeudi après-midi par les sept syndicats contestataires de "démission face aux casseurs" et d'"atteinte grave à la démocratie", dans un tweet publié quelques minutes après l'annonce de la préfecture de police de Paris. Le 20 mai, elle réclamait pourtant l'interdiction des manifestations en période d'état d'urgence. 

Le maire FN d'Hénin-Beaumont, Steeve Briois, a lui aussi dénoncé cette interdiction sur Twitter. Le député européen a accusé le gouvernement de piétiner "les libertés publiques en interdisant la manifestation de jeudi".

Florian Philippot lui non plus n'a pas tardé à réagir au communiqué de la préfecture de police de Paris. Le vice-président du Front national a estimé que, par cette décision, "le gouvernement prend le risque de grandes violences et heurte la démocratie".

Le Front national est opposé à ce texte "imposé par Bruxelles" et en demande le retrait.