Mamère : "pas là pour verdir le programme du PS"

  • A
  • A
Mamère : "pas là pour verdir le programme du PS"
@ Europe 1
Partagez sur :

Le député appelle les écologistes à "retrouver la société" à l’occasion des universités d’été d’EELV.

Alors que les écologistes réfléchiront sur leur présence au gouvernement lors de leurs universités d'été qui s'ouvrent mercredi à Poitiers, Noël Mamère a livré ses propres réflexions sur cette question sur Europe 1. "Nous sommes dans la majorité puisque nous participons au gouvernement", a-t-il souligné mercredi matin . "Mais il ne faut pas se contenter du plaisir de se retrouver dans les institutions parce que nous ne sommes pas là pour pour verdir le programme du PS", s'est empressé d'ajouter le député-maire de Bègles.

"Eviter l'embourgeoisement et l'auto-satisfaction"

"Nous ne sommes pas là pour faire de l’écologie d’accompagnement", a poursuivi  Noël Mamère. Pour l’ancien candidat à l’élection présidentielle de 2002, les universités d'été d’EELV doivent permettre aux écologistes "d'éviter l'embourgeoisement et l'auto-satisfaction et de retrouver la société".

"C’est normal que, dans une majorité qui n’est pas une caserne, il y ait des voix différentes", a-t-il fait valoir. Ces voix peuvent même être "de temps en temps discordantes si les engagements pris pendant la campagne présidentielle ne sont pas respectés ou si les politiques de réponse à la crise ne vont pas assez vite", a relevé l’écologiste.

"Si on s'éloigne de la société, on ne sert plus à rien"

Appuyant les propos de Daniel Cohn-Bendit qui a jugé mardi soir sur France 2 que, "pour l'instant", EELV n'avait "pas trouvé la clef pour réussir ce pari" d'être à la fois au gouvernement et dans la société, Noël Mamère a estimé qu’ "on ne fera pas évoluer la société et on ne répondra pas à la crise en y introduisant de manière massive l'écologie si ça ne passe pas par la base". "Si on s'éloigne de la société, on ne sert plus à rien car on n'a plus la confiance de la société et on n'a plus sa légitimité", a conclu Noël Mamère.