Mamère, Gosselin, Loncle... Ces députés qui disent adieu à l'Assemblée

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Les travaux parlementaires s'achèvent mercredi. Les dizaines de députés qui ne se représenteront pas en juin oscillent entre fierté et nostalgie, tout en préparant leur départ.

Ils n'entendront plus la cloche qui clôt chaque débat. Mercredi, des dizaines de députés vivent leur dernier journée à l'Assemblée nationale. "J'ai vécu ces 36 années avec passion. On a déjà décidé avec quelques copains parlementaires de se retrouver à la buvette de l'Assemblée le mardi", prévoit François Loncle, député de l'Eure depuis 1981.

"Je n'emporterai rien". Mais certains veulent clairement tourner la page, à l'image de Noël Mamère. "J'ai 68 ans, il y a déjà beaucoup de Français qui sont à la retraite et qui n'ont pas la chance d'avoir des retraites aussi confortables que la mienne. Je n'ai pas de cartons, je n'emporterai rien, hormis mes souvenirs", lance ainsi le député écologiste.

Certains écrivent leurs souvenirs. "Certains vous disent au revoir, d'autres indiquent à la tribune qu'il s'agit de leur dernière intervention", raconte le député de la Manche Philippe Gosselin en évoquant ces cartons qui jonchent les couloirs. Des députés qui, pour certains, ont déjà commencé à écrire leurs souvenirs et leurs anecdotes vécues à l'Assemblée, avec un petit pincement au cœur.