Mailly : Valls "nous a écoutés, mais il ne nous a pas entendus"

  • A
  • A
Mailly : Valls "nous a écoutés, mais il ne nous a pas entendus"
Partagez sur :

LE GRAND RDV - Le patron de Force ouvrière regrette d'avoir été mis devant le fait accompli par l'exécutif.

A deux jours du vote à l’Assemblée nationale du programme de stabilité du gouvernement, Jean-Claude Mailly, patron de Force ouvrière, était l’invité dominical du Grand Rendez-vous d’Europe 1-le Monde-i>Télé : "le pacte en tant que tel a été annoncé sans prévenir personne, le 31 décembre. Tout de suite, on a dit : ‘ce n’est pas possible !’. Il n’y a pas d’accord non plus au PS, où une partie des députés considèrent que ce plan est dans une logique restrictive. Les décisions prises risquent d’avoir un effet récessif."

Interrogé sur son entrevue avec Manuel Valls, Jean-Claude Mailly assure "qu’il nous a consulté. Après son discours de politique générale, il nous écouté mais il ne nous a pas entendu." Regrette-il Jean-Marc Ayrault ? "Ce n’est pas le problème. Je comprends que la marge de manœuvre n’est pas large. Le gouvernement fait son choix, et il en aura le retour."

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

DÉCRYPTAGE - Plan d’économies : Valls et les députés, un jeu de rôles

FRONDE - Programme de stabilité : ces trois députés PS ne le voteront pas

INFO E1 - Retraites : le coup de pouce serait un "crédit d’impôt"

COHABITATION - Plan d’économies : des élus de droite disent "pourquoi pas"

PRÉCISIONS - Économies : le détail des 50 milliards sur 3 ans

DÉCRYPTAGE - Manuel Valls a écouté les frondeurs, mais…*

ZOOM - 50 milliards d'économies : un plan com' bien huilé

L'INFO POLITIQUE - Comment Valls veut amadouer les députés