Macron, une communication toujours plus cadenassée

  • A
  • A
Partagez sur :

Pour la visite d'Emmanuel Macron et de Donald Trump aux Invalides, les chaînes d’info n'ont pas eu d'autres choix que de reprendre les images diffusées par le compte Facebook du président, "en direct live".

L'ÉDITO POLITIQUE

La télé 2.0 de l’Elysée. C’est une petite révolution de la com’ présidentielle : les images Facebook live reprises par les chaînes d’infos étaient les seules disponibles en direct pour la visite de Donald Trump aux Invalides. Elles en rappellent d’autres : celle du candidat dialoguant avec les ouvriers de Whirlpool à Amiens, ou du président répondant au téléphone avec les standardistes de l’Elysée.

Un contrôle des sources de diffusion. Dans tous les déplacements du président de la République - tous -, il y a un membre de l’équipe internet de l’Elysée avec pour seule caméra un Smartphone. Quand il le juge utile, il se met en position de filmer et, s’il a l’approbation de la conseillère communication - et uniquement si elle donne son feu vert -, il déclenche le live. L’avantage ? Une communication choisie, directe, sans journalistes, sans médias, sans intermédiaires… Une image coulisse et canal officiel, parfois la seule source d’information immédiate disponible, comme jeudi aux Invalides.

Une mise a distance des médias. Cela renforce cette impression que le président fuit les journalistes, ou en tout cas refuse de se soumettre à leurs regards, à leur rythme, voire à leurs questions. Emmanuel Macron a d’ailleurs prévu de déroger à la traditionnelle interview de 14-Juillet. À la place, il y aura une allocution présidentielle après le défilé militaire sur les Champs-Elysées, face caméra mais sans journaliste.

En dehors de conférences de presse thématiques cantonnées au cadre diplomatique et international, Emmanuel Macron, depuis son entrée en fonction, ne s’est pas plié à l’interview audiovisuelle. Il est à l’opposé du "président chaînes d’info" Nicolas Sarkozy et du "président-commentateur" François Hollande. La restauration de la geste présidentielle, selon Emmanuel Macron, passe par cette mise à distance des médias et des journalistes. 

Un verrouillage problématique ? Il préfère à leurs questions ou à leur regard la liberté que lui permet sa chaîne Facebook : celle d'appuyer sur le bouton quand lui le décide. Une façon de communiquer qui se veut moderne et directe, mais qui est surtout la marque, aussi, d'une com’ ultra verrouillée...