Macron : l'effort contre les djihadistes au Sahel "sera maintenu"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le président français s'est adressé à plusieurs centaines de soldats de la force Barkhane. 

REPORTAGE

Emmanuel Macron a affirmé vendredi soir à Niamey, au Niger, que "l'effort" contre les groupes djihadistes au Sahel "où se joue notre sécurité" sera "maintenu" en 2018. "L'effort sera maintenu, fortement" avec cette "volonté : obtenir des victoires claires, importantes, face à l'ennemi", a déclaré le président français en s'adressant à plusieurs centaines de soldats de la force Barkhane sur la base aérienne avancée au Niger.

4.000 hommes. L'opération Barkhane, qui regroupe plus de 4.000 hommes, en particulier au Mali et au Niger, "est essentielle pour notre stratégie dans le Sahel", a ajouté Emmanuel Macron, arrivé en début de soirée dans la capitale nigérienne. Il doit s'y entretenir samedi avec le président Mahamadou Issoufou après avoir rencontré dans la matinée les différentes unités présentes sur la base française.

Repas avec 700 soldats. "C'est une immense fierté d'être là avec vous ce soir" ; "La France est fière de vous", a déclaré Emmanuel Macron en s'adressant aux soldats réunis devant le foyer de leur base. "Pour vous, la trêve (de Noël) n'est pas permise et cela nous ne l'oublions pas (...) Nous avons une pensée pour vos familles, elles portent le poids de votre absence. Elles méritent notre reconnaissance et notre soutien", a-t-il ajouté, avant de partager avec 700 soldats un dîner de fête spécialement préparé par le chef de l'Elysée, Guillaume Gomez, venu de Paris.

"Une attention phénoménale". Il avait beau faire 30°C sur la terre core de la base, l'esprit de Noël est là pour les soldats lorsqu'ils découvrent le menu présenté par le chef : pâté en croûte de veau et foie gras, puis volaille des Pyrénées rôtie aux morilles avec un gratin dauphinois. Le président enchaînait les selfies entre le plat et le fromage, tout en demandant si le moral était bon. Pour l'un des soldats : "Il manque le Père Noël encore, mais que ce soit pour les décorations, le repas, on se retrouve comme si on était en France. Ça nous touche tous quel que soit le grade, les anciennetés. C'est une attention phénoménale."

Un repas de Noël avec 24 h d'avance offert par l'Elysée. Les soldats ont offert, eux, avec 24 h de retard un gâteau d'anniversaire au glaçage bleu blanc rouge au président pour ses 40 ans. Une respiration dans l'opération. Dès l'aube, les unités retourneront à la mission fixée par Emmanuel Macron : ne pas laisser une once de terrain aux djihadistes.