Macron finance sa campagne comme "un startupeur de la politique"

  • A
  • A
Partagez sur :

Dans le Journal du Dimanche, Bruna Basini détaille le financement de la campagne d'Emmanuel Macron. Dispositif qu'elle a résumé ce matin, sur les ondes d'Europe 1.

Le profil du candidat Macron est atypique. Adossé à un réservoir de forces vives fraîchement réunies au sein d'En Marche, Emmanuel Macron n'a pas pu bénéficier de la force de frappe d'un grand parti pour financer sa campagne présidentielle. Alors que les meetings s'enchaînent, une question se pose : comment finance-t-il sa campagne ? Dans les colonnes du Journal du Dimanche, Bruna Basini y a répondu. Sur l'antenne d'Europe 1, elle a dévoilé les grandes lignes du plan de financement de l'ancien ministre de l'Économie.

Emmanuel Macron a récolté plus de 5 millions d'euros. "C'est un startupeur de la politique", résume la journaliste, avant d'annoncer qu'Emmanuel Macron a déjà collecté plus de cinq millions d'euros, alors qu'En Marche n'a été fondé qu'en avril dernier et qu'Emmanuel Macron n'a annoncé officiellement sa candidature qu'en novembre dernier. Ces dons émanent de "18 700 donateurs", complète Bruna Basini. Comment ses donateurs ont-ils été sollicités ? Par des petits-déjeuners ou des dîners en ville. Et par des voyages à l'étranger, "à Londres, Bruxelles, Berlin et New-York", énumère la journaliste. 

Un prêt de 8 millions d'euros en cours de négociation. Mais malgré ces nombreux déplacements, les dons ne suffiront pas. Aussi Emmanuel Macron est-il en train de négocier un prêt pour boucler un budget de campagne qu'il espère faire grimper à 17 millions d'euros, en vue d'un hypothétique second tour. Le montant du prêt en cours de négociation avoisinerait les "8 millions d'euros" selon la journaliste.